Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

Pas de La Coche – Pointe du Sifflet – Brèche de Roche Fendue – 4 décembre.

8 Décembre 2013, 20:14pm

Publié par yvon

Ce matin,  il me faut de la neige, pas trop de route et surtout éviter Chamrousse. L’équation parait simple mais par temps de disette côté enneigement elle n’est pas forcément facile à résoudre.

J’ai bien une petite idée au départ de Prabert mais la faible altitude du départ me fait craindre le pire. Finalement le choix était bon.

Au parking je suis étonné de ne voire qu’une seule bagnole. Etonnant pour un lieu aussi fréquenté habituellement.  Il est vrai que personne ne s’est manifesté sur le net pour relater une sortie dans le coin et personne n’a voulu venir vérifier. Il leur faut de l’info au randonneur ! De la grande montagne sauvage oui, mais il faut être sûr que ce soit bon !

Pas de La Coche – Pointe du Sifflet – Brèche de Roche Fendue – 4 décembre.

Départ de la barrière à la sortie de Prabert. La route est enneigée. Impec, ça fera un bon échauffement.

Arrivé au habert d’Aiguebelle je quitte l’itinéraire de la Cime de la Jasse  pour me diriger vers le Pas de la Coche. Le vallon de Vénétier ne fait pas très envie. L’enneigement est très faible et les caillasses sortent de toutes parts. Mon itinéraire est un peu plus sympa. Il y a une bonne épaisseur de poudreuse mais l’absence de sous-couche me fait craindre le pire pour le retour. On verra cela plus tard.

Pas de La Coche – Pointe du Sifflet – Brèche de Roche Fendue – 4 décembre.
Pas de La Coche – Pointe du Sifflet – Brèche de Roche Fendue – 4 décembre.
Pas de La Coche – Pointe du Sifflet – Brèche de Roche Fendue – 4 décembre.

Je ne suis pas mécontente de trouver le soleil sur le versant Est. Pour varier un peu ma sortie je rejoins la ligne de crête et progresse ainsi skis sur le sac jusqu’à la pointe du Sifflet.

Les arêtes de la Pointe du Sifflet.

Les arêtes de la Pointe du Sifflet.

Une belle descente me conduit à 1700 mètres d’altitude à la sortie de la forêt.

En route pour la brèche de Roche Fendue. Pas le moindre skieur à l’horizon. Faut dire que depuis le Rivier il faut se taper 400 mètre de portage avant de pouvoir chausser.

Arrivée à la brèche de Roche Fendue.
Arrivée à la brèche de Roche Fendue.

Arrivée à la brèche de Roche Fendue.

La brèche est en vue. Ouf, je commençais à trouver le temps long. J’en suis à la moitié de mon périple. Il me faut à présente revenir. Ça sera encore long mais quel plaisir de se retrouver seul sur le parcours.

Sur le retour.

Sur le retour.

Commenter cet article