Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

Brèche de Roche Fendue – Pointe du Sciallet – 30 décembre.

3 Janvier 2014, 18:46pm

Publié par yvon

 Enfin une vraie rando. En montant ce matin au Rivier avec Nico on avait tout de même quelques doutes concernant l’enneigement des versant Est de Belledonne. Et comme souvent le Rivier nous a réservé une belle surprise. Il a neigé cette nuit et le village était juste à la limite.

Nous partons pour la brèche de Roche Fendue.  Départ skis aux pieds mais il sera inutile d’envisager de redescendre à skis par ici, car il n’y a pas de sous couche.

Nous suivons une trace qui date de la veille. Elle est hyper raide et il faut parfois bien solliciter les bras pour ne pas glisser. Pas l’idéal pour garder une bonne cadence mais on ne va pas se plaindre.

Brèche de Roche Fendue – Pointe du Sciallet – 30 décembre.

On se régale dans la descente où la poudreuse est restée bien froide. En cours de route on rencontre Sylvestre et ses potes. Eux aussi trouvent la trace bien raide.

Avec Nico nous descendons jusqu’à la forêt où nous remettons les peaux.

Cette fois il va falloir tracer car le vallon qui remonte vers la pointe du Sciallet est vierge de trace. Nico s’y emploie à merveille. J’ai un peu de mal à le suivre mais subitement à l’approche du sommet le Padawan ralentit puis s’arrête et me quémande une barre ;-)

Brèche de Roche Fendue – Pointe du Sciallet – 30 décembre.

Un peu plus tard nous arrivons au sommet. On aperçoit le vallon qui descend dans le ruisseau des villages. Il y a quelques années en arrière, je me souviens être descendu par là avec Jan. Cet itinéraire est souvent plus enneigé que la descente en forêt. J’avais juste le souvenir d’un passage un peu sanglier.

Le Padawan en apprenti sanglier.

Le Padawan en apprenti sanglier.

Nico semble OK pour aller voir de plus près cette descente. Le départ est nickel, la pente est assez dégagée. Peu à peu on entre dans une zone un peu plus arborée. Heureusement l’épaisseur de neige est conséquente ce qui permet de skier (heu descendre dirais-je) sans faire trop de virages. Après un passage franchement sanglier on retrouve enfin un peu d’espace. Le Rivier est juste en dessous. Yes ! Pari réussit.

Commenter cet article