Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

Grand Eulier - Grand Sorbier - La Croix - 16 mars.

17 Mars 2008, 09:03am

Publié par yvon

Autour de Chamrousse.

 

Etant donné les prévisions météo, le réveil n’a pas sonné ce dimanche. Lorsque je jette un œil sur Belledonne vers 7h30, le temps est assez clair. 45 minutes plus tard je suis à Casserousse. La limite pluie neige se situe vers 1500 mètres. Super ! Premier objectif le Grand Eulier. Il y a une trace jusque près du sommet puis bizarrement mon prédécesseur a fait demi-tour. La face Est est vierge, la pente m’appartient.

Aux lacs Robert, j’hésite un instant entre les Van et Le Sorbier. Il y a une belle trace vers ce dernier de plus je n’y suis pas encore allé cette saison. Juste sous le sommet je retrouve Cyril, nous finissons ensemble à la cime.  Le versant NW est vierge de trace, c’est par là que nous descendons. Petite poudreuse sur neige dure, un régal, seul un passage manque un peu de neige.

Retour aux lacs, puis une dernière montée à la Croix clôture la matinée de ski. 

undefined

Voir les commentaires

Le Grand Eulier - 15 mars.

15 Mars 2008, 16:45pm

Publié par yvon

Pour Lolo.

 

Je ne t’ai pas connu beaucoup. A peine quelques mots échangés lors d’une nocturne de ski quand tu accompagnais Seb ou un jeudi soir au Sun devant une bière. Je garde en souvenir ton sourire et ta bonne humeur. Tu faisais partie de ces personnes qui donnent l’impression qu’on les connaît depuis longtemps. Sans doute que ton caractère et ta gentillesse y étaient pour beaucoup. Tes potes de Kikourou l’ont bien exprimé ce matin et personne ne t’oubliera.

Je te dédie cette rando, tu es présente à chaque conversion et dans tous les virages.  

Ciao Lolo.

undefined                                                                   De là haut les montagnes doivent être belles.

Voir les commentaires

La Croix de Chamrousse - 14 mars.

15 Mars 2008, 07:47am

Publié par yvon

En manque.

 

Déjà 5 jours sans être monté sur les skis. Ça commence à faire long. C’est parti pour un petit aller retour à la Croix histoire de prendre l’air et de poursuivre mes tests sur mes Scarpa allégées. Pour mieux faire la différence, je décide de mettre une chaussure d’origine à un pied et la légère à l’autre.

Contrairement aux premiers essais, là je vois tout de suite la différence skis aux pieds. On ressent très nettement la différence de poids. Idem à la descente, je pensais que c’était à peu près pareil mais le collier carbone améliore quand même pas mal l’appui avant. La modif semble assez intéressante…

undefined

Voir les commentaires

Côte de Montaud - 14 mars.

15 Mars 2008, 07:44am

Publié par yvon

Dur dur Montaud

 Petit changement de parcours ce midi. Avec Vince on part pour une sortie de plat sur les berges de l’Isère. Finalement à Veurey nous décidons de faire un peu de bosse. Montaud est au soleil, on va faire quelques kilomètres par là-haut. C’est toujours aussi raide ici mais quel plaisir ces petite sorties du midi ! Idéal pour se vider la tête.

undefined
                                            Petit braquet de rigueur pour Montaud.

Voir les commentaires

Modif Scarpa F1

14 Mars 2008, 10:17am

Publié par yvon

Objectif light.
 

Quand on commence à partir dans le light on se rend vite compte qu’il n’y à pas beaucoup de limite. Tant niveau masse que niveau prix, on arrive vite à des extrêmes.

J’ai décidé de faire une cure d’amaigrissement sur mes Scarpa F1

La masse de départ d’une Scarpa en pointure 28 est de 1120 g (sans chausson).

 

La première opération a consisté à ôter la semelle Vibram d’origine pour la remplacer par une semelle hyper light (fragile). Je n’ai laissé qu’une très petite surface d’origine à l’avant et à l’arrière.

Ensuite j’ai fabriqué un collier en carbone. C’est sans doute l’opération la plus délicate à faire mais avec un peu de motivation il n’y a rien d’insurmontable.

 

Le crochet sur le coup de pied a été remplacé par un crochet de roller bien plus léger.

 

Le verrouillage d’origine est peu pratique à l’usage. Parfois difficile à manipuler il demande quelque modification. Là, il faut faire tourner la fraiseuse pour en confectionner un nouveau.

J’ai également meulé la rainure dans la coque qui permet de verrouiller le levier en position descente et remplacé par un support en alu.

 

Une fois ces modifications terminées, j’arrive à une masse de 704 g. Le gain est phénoménal même si c’est encore 200g de plus qu’une XP 500.

undefined

 

Sur le terrain : Le test à lieu sur les pentes de Chamechaude.

En montée : Skis aux pieds à la montée je sens tout de suite une grosse différence. L’impression de ne rien avoir aux pieds. C’est encore plus flagrant lorsque je mets les skis sur le sac et fais un test à pied.

En descente : La, je n’ai pas vu de différence flagrante. Certes le collier carbone est hyper rigide mais la coque  beaucoup moins. Lors des appuis avant elle se déforme et l’on sent une certaine souplesse comme sur celles d’origines. Néanmoins l’appui arrière est parfait.

La Manip : Le verrouillage comme le déverrouillage sont nickel. Aucun point dur ne vient perturber le verrouillage et on ne se ruine pas la main à taper comme un sourd.

 

Un test longue durée est néanmoins indispensable pour valider la solidité.

Voir les commentaires

10ème Croix de Chamrousse - 9 mars.

10 Mars 2008, 06:49am

Publié par yvon

The race.

 

A 6h du mat je retrouve Seb et Nico. On charge le matos et une demi heure plus tard on est au Recoin pour participer à la 10ème édition de La Croix de Chamrousse. La course se passe en individuel.

Le rituel est toujours le même. Retrait des dossards puis on file se préparer, briefing, échauffement, contrôle ARVA et à 8 heure les fauves sont lâchés.      

undefined                                  
                                 Seb arrive à la Botte - Photo Marc B.

Le départ sur piste est nickel. Pas besoin de se mettre au taquet, chacun peut faire sa place tranquillement. Pierre, Seb et Grant se retrouvent rapidement dans le groupe de tête.

La première montée est déjà finie, la descente qui suit est tout aussi rapide. Je reprends Nico à la manip, il apprend vite le bougre. La portion suivante remonte le vallon des Pourettes, le peloton s’allonge les places se figent. Toujours les mêmes têtes autour de moi, Olivier et Bertrand l’ordre du tiercé change régulièrement au fil de la montée. La Brèche nord est en vue. On plonge sur les lacs Robert puis la montée recommence : Col des Lessines puis l’arête du Manqué à pied. Col de la Botte, la mi course est passé plein gaz dans la descente pour rejoindre les petits lacs de l’Infernet. La montée à la Botte est une formalité.
 
undefined                                                            Nico dans le couloir de Casserouse - Photo Steh M.

Dans la descente Nico me double, le fourbe, plus de respect. On attaque la montée du Petit Van presque ensemble mais sont rythme est trop rapide pour moi et je le laisse filler. Il reste 700 mètres de course et ce n’est pas le moment de me griller. La remonté du couloir se fait a pied. Pas mécontent de changer un peu de mouvement. J’essai d’accélérer un peu. Quand j’arrive au dépeautage Nico repart juste. J’ai quelques espoirs de revenir sur lui dans la descente mais de petites erreurs techniques m’en empêchent. Je le garde néanmoins à vue. Nouveau passage aux lacs Robert, on se dirige à présent vers le couloir qui monte à Casserousse. La montée se fait en crampons et les positions semblent établies. Olivier et Bertrand nous ont un peu distancés. Au sommet Nico repart devant moi. La descente un peu plus technique va me permettre de reprendre contact. Du moins c’est ce que je pensais. En fait au niveau d’une compression je fais une petite faute, je n’avais pas verrouillé mes chaussures en position descente, la sanction fût immédiate. Soleil. Dans l’opération j’ai déchaussé et surtout j’ai tordu un bâton. Pas cool ça ! Heureusement Stéphane est là et il me prête un des siens. Dans l’opération deux concurrents sont revenus sur moi au repeautage je pars avec une manip d’avance, la montée est courte, je jette mes dernières forces dans la bataille. Il faut à tout prix que je franchisse la dernière bosse avant eux. Mission accomplie. Je fais une manip nickel et file vers l’arrivée. Nico juste en dessous vient de s’en prendre une. Il repart aussitôt et me devance de quelques secondes sur la ligne. La bataille fût rude.

undefined

                                                                      Yvon, couloir des Van - Photo Marc B.

Que retenir de la course : Près de 1800 mètres positifs répartis sur 7 montées. Des manips en quantité.  6 dépeautages et autant de repeautages, 5 passages à pied dont 2 en crampons.

Tous résultats ici.   

Voir les commentaires

Autour de Chamrousse - 8 mars.

10 Mars 2008, 06:46am

Publié par yvon

Reconnaissance.

 

Demain aura lieu la dixième édition de La Croix de Chamrousse.  C’est vrai que je connais le parcours sur le bout des doigts pour avoir été du côté des organisateurs depuis pas mal d’année mais c’est la première fois que je ferais cette course comme coureur. J’ai besoin d’aller traîner mes peaux, m’imprégner du parcours. Il s’agit quand même de ne pas laisser trop de jus alors je vais tranquille, appréciant la montagne. Passé l’arête du Manqué je bifurque sur la Croix. Ça suffira pour aujourd’hui.

Retour au Recoin où je croise les copains qui partent tracer le circuit. Jalons et cordes encombrent leurs sacs. Demain la trace sera parfaite.

undefined

Voir les commentaires

Les coteaux de Beauregard - 7 mars.

7 Mars 2008, 15:26pm

Publié par yvon

Ça gèle.

 

Le froid a regagné du terrain et il faut se faire violence pour sortir le vélo. Même à la mi-journée la température a du mal à grimper. Avec Gilles on se motive mutuellement. Les flaques au bord de la route sont gelées et le vent du nord accentue la sensation de froid.

Heureusement une fois sur la machine le plaisir est tout de suite présent. Il n’en faut pas plus pour avoir le sourire.

undefined

Voir les commentaires

Chamechaude - 6 mars.

6 Mars 2008, 14:33pm

Publié par yvon

Quand on aime, on revient.

 

Petit aller retour ce midi à Chamechaude à la descente je rencontre Carine qui monte là-haut. Z’ont la belle vie ces grenoblois…

 

Le plus drôle se passe à mon retour au parking. Je suis en train de me changer. Une Opel immatriculée 60 passe devant moi, s’arrête un peu plus bas, fait marche arrière. Ils sont quatre dans la voiture. Le conducteur baisse sa vitre.

Lui : Bonjour monsieur.

Moi : Bonjour.

Lui : Y’a des œufs pour monter là-haut ?

Moi : non.

Lui : Pourtant y’a plein de traces !
Moi : oui on monte à skis avec des peaux de phoques collées dessous ou bien en raquettes.

Lui : vous êtes monté vous ?

Moi : Oui j’en arrive.

Lui : pfffffff, incroyable !!!!

Et ils sont repartis…

undefined

Voir les commentaires

Chamechaude - 5 mars.

6 Mars 2008, 09:54am

Publié par yvon

0n n’est pas des garçons coiffeur.

 

Surprise, Chamechaude ressemble à l’hiver. La dizaine de centimètres de neige redonne à la montagne une allure hivernale. Je rencontre Patrick et nous faisons la montée ensemble. Vers la cabane du Bachasson nouvelle rencontre. Jo revient du sommet. Vu comme il est emmitouflé nul doute que là-haut ça souffle fort.

Vers la brèche Arnaud, par moment, les rafales nous coupent la respiration. La dernière pente est un peu pelée par le vent mais on parvient quand même à skis jusqu’au câble. Impossible d’arriver là sans monter au sommet. On ne reste pas longtemps à la Croix. On sent que le soleil n’est pas très loin au dessus des nuages mais on ne le verra pas.

Neige agréable à la descente malgré quelques bourrelets gelés qui sont invisible sous la nouvelle couche.

Belle petit sortie, vivement la prochaine.

undefined                                        Putain qu'est ce qu'on fout là.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 > >>