Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

La Croix de Chamrousse - 2ème manche du trophée G3M - 15 février.

16 Février 2009, 06:54am

Publié par yvon

Pfff c’est dur les courses !

 

7 heures du mat dans la salle de l’office du tourisme de Chamrousse c’est déjà l’effervescence. Les organisateurs sont sur le pied de guerre. Ça fait la queue au retrait des dossards. Bref ça ressemble à un matin de course de ski alpinisme tout simplement.

1 heure plus tard tous les coureurs sont à l’échauffement sur la piste qui monte au col de la Balme. Il fait froid mais le ciel est tout bleu.

Un peu plus tard tout le monde rentre dans le sas de départ pour le contrôle ARVA.  Je n’arrive pas à me faufiler devant et me retrouve déjà assez loin dans le paquet. Pas très bon signe tout ça. Je vois Nico et Seb en première ligne.

 


Ma course vu de l’intérieur :

Go, le départ vient d’être donné. On fait tout d’abord une centaine de mètres sur la piste avant de prendre à gauche une bonne double trace qui nous conduit prêt du déco parapente. Première manip puis première descente pour rejoindre le bas du téléski des Marmottes. A peine 10 minutes de course et il faut déjà repeauter. Heureusement à partir de maintenant on part pour des montées bien plus longues et on peut faire sa place. Je vois Nico une vingtaine de mètres devant moi. J’aimerai bien revenir sur lui pour profiter de sa foulée mais je n’ai pas les jambes. Je me contente de maintenir le rythme. On arrive à la Brèche Nord avec le soleil. Il reste 200 mètres pour monter au Grand Eulier. Une petite faute dans une conversion, le ski qui enfourne sous la neige et c’est une peau qui se décolle. Quel boulet ! Du calme, ça ne sert à rien de rager maintenant.



Au moment où j’arrive au sommet Nico s’engage dans la descente. J’ai donc une manip de retard. J’espère bien reprendre un peu de temps sur lui avant le repeautage. Mission accomplie, au lac Robert on fait quasiment la manip ensemble. Direction col des Lessines puis l’arête du Manquet que l’on remonte à pied avant de redescendre sur le lac des Escombailles. Il faut maintenant aller au Petit Van. J’ai toujours Nico en point de mire mais je trouve qu’il s’éloigne un peu. De toute façon je ne peux pas aller plus vite. On remonte le couloir nord à pied avant de plonger dans la descente sur le lac Robert. On a du bol aujourd’hui, la neige est excellente et on peut vraiment descendre vite. A la manip je ne vois pas Nico. Pascal me dit qu’il vient juste de repartir. Maintenant, sauf problème, les places sont acquissent. Nouveau passage à pied pour remonter le couloir des Robert. Au sommet on entend vociférer le Pin’s qui encourage les coureurs. J’entends ‘’Aller Nico, aller Nico’’. En levant la tête ça me donne une petite idée de son avance.

Les encouragements sont maintenant pour moi. Le Pin’s m’indique que j’ai un peu plus de 2 minutes de retard sur Padawan. Bon pas la peine de prendre trop de risques, en principe je ne le reverrai pas. Je m’applique néanmoins et reste bien concentré. Sous Casserousse il y a une section entre les arbres où il faut regarder loin devant et savoir anticiper. Dans pas mal de zones je me force à ne pas ralentir, surtout ne pas laisser aller les skis. C’est à moi de choisir les trajectoires. Un peu plus bas j’aperçois Nico. Il vient de s’en mettre une bonne. Je le passe en l’encourageant. On finit la descente ensemble.

Il reste une dernière petite montée. Nico repart devant moi, perd un ski, rechausse. Il me double peu après et je ne peux toujours pas le suivre pour rejoindre l’Aiguillette. L’ultime descente n’y changera rien. Comme l’an dernier je finis juste derrière lui. Belle bagarre.

Les résultats

Voir les commentaires

Le Moucherotte - Face Est - 14 février.

14 Février 2009, 15:38pm

Publié par yvon

Dur de retrouver la forme.

La face Est sera le remède.

 

A peine sorti d’une petite maladie qu’en arrive une nouvelle. Depuis trois jours je suis à nouveau sous médocs. Bon, rien de grave, juste une petite rhino mais avec le froid ambiant j’ai du mal à respirer.

Je décide de guérir le mal par le mal. Avec Seb et Nico on part pour un petit Moucherotte. Petite sortie cool pour occuper la matinée, il s’agit de ne pas se griller car demain à lieu La Croix de Chamrousse (2ème manche du G3M). En une heure on arrive au sommet. En peu de temps nous sommes prêt pour la descente.


La face Est
est gavée de neige et après quelques hésitations c’est par là que nous décidons de descendre. Les premiers mètres sont très chargés. Dans la traversée on arrive à enfoncer entièrement le bâton. Le fort vent d’ouest du début de semaine à du rabattre pas mal de neige ici. Je pense néanmoins qu’un peu plus bas dans la face il y aura un peu moins de neige de transport. Le goulet est plus rassurant, il  y a encore une bonne épaisseur mais on sent en dessous la vieille neige qui semble bien agripper les dernières chutes.


Les habitants des lieux                          Clairières sous Chateau Bouvier.                    Chacun son style. 
  
Plus on descend et plus les conditions sont faciles à analyser.

Petit déchaussage dans le ressaut du bas qui passait sans doute à skis. Nous n’avons pas osé sauter et faire la réception dans la pente du dessous bien chargée.
Une fois fini la face on a le choix entre le couloir nord sous Château Bouvier ou les belles pentes plein est qui rejoignent le balcon Est. Nous choisissons ces dernières. Arrivés en bas de celles-ci il ne reste plus qu’à négocier une zone sanglier qui permet de rejoindre le sentier qui ramène à Saint Nizier.

Voir les commentaires

Le Moucherotte - 10 février.

10 Février 2009, 21:11pm

Publié par yvon

Les jours se suivent…

 

…mais ne se ressemblent pas. Pas top la neige ce soir au Moucherotte. La poudreuse a disparu et c’est tout gelé. Le plaisir de faire quelques virages est néanmoins bien présent. Quel contraste avec dimanche !

Voir les commentaires

Le Moucherotte - 8 février.

8 Février 2009, 16:22pm

Publié par yvon

Enormissime.

Le couloir SW est gavé et il n’y a pas la moindre trace.

 

De mémoire, je n’ai pas dans mes souvenirs une descente du couloir sud ouest dans de telles conditions.

Avec Nico on monte tranquillement par la voie normale.
Une bonne trace nous conduit au sommet où nous sommes accueillis par le vent. La visibilité n’est pas très bonne mais vu les quantités de neige on ne résiste pas et c’est en plein brouillard qu’on se dirige vers le couloir SW. La pente est vierge de toute trace. De clairières en clairières on trouve sans trop de soucis l’entrée de la combe. Des gerbes de neige volent autour de nous à chaque virage. Impossible de tomber avec une telle épaisseur, y’a qu’à se laisser porter.


Lorsque nous rejoignons la piste nous rencontrons un groupe qui se dirige  vers le couloir. Ils vont sans doute s’amuser pour tracer.

De retour à Saint Nizier on enchaîne une nouvelle montée. Au sommet du Moucherotte c’est encore la purée de poix et il y a foule. Retour par la voie normale en slalomant entre les randonneurs.

Voir les commentaires

Chamechaude - 7 février.

7 Février 2009, 18:12pm

Publié par yvon

1,2,3 Chamechaude.

 

Pour la première sortie de la saison à Chamechaude on peut dire qu’on a été servi. Une bonne poudreuse nous a donné rendez-vous. C’est tout d’abord assez sportif pour rejoindre le col de Porte. Arrivé sur place il y a déjà une bagnole sur le parking. Super, la trace est faîte. Ça ne dure pas, un peu au dessus de la cabane du Bachasson notre prédécesseur a fait demi tour. On se relaie donc tranquillement avec Nico.


La neige est toujours aussi légère et il y a une bonne quarantaine de centimètres à présent. La visibilité est quasi nulle et on sort au sommet en plein brouillard. On hésite un peu à descendre par les paravalanches mais finalement nous ne sommes pas trop inspiré. Le plateau sommital est extra tout comme la forêt en dessous. Il faut fermer la bouche en skiant sous peine de manger de la neige tellement ça vole tout autour.


Retour au col, sans se poser de question nous remettons les peaux pour une deuxième montée. Ça va plus vite, la trace est faite. Il y a eu une belle coulée qui s’est déclenchée (naturellement ou pas ?) au dessus du rocher Folatière. Elle a dévalé la pente sur une bonne centaine de mètres recouvrant la trace de montée. Méfiance, car pris la dedans ça peut très vite mal finir.

Toujours le même plaisir pour la descente, la neige n’a pas encore évoluée et elle nous enveloppe toujours à chaque virage.

Comme si ce n’était pas suffisant en en empile une troisième jusque sous la crête cette fois. Un petit radoucissement commence à humidifier le manteau en dessous de 1500 m  et la neige devient un peu plus lourde.

Il est l’heure de rentrer à la maison.

Voir les commentaires

Crêtes du Saint Eynard - 5 février.

6 Février 2009, 15:43pm

Publié par yvon

Vite, vite, on a besoin d’une petite chute de neige. Les pistes de ski du Sappey permettent de s’entrainer facilement à 2 pas du centre ville de Grenoble et le vent du sud qui sévit à fait de gros dégâts. C’est encore bien skiable mais ça ne durera pas éternellement. 
Avec Manu on à fait deux petites montées dré dans l’pentu jusqu’aux crêtes du Saint Eynard. Puis la fin de soirée se passe au Sun pour la traditionnelle bière du jeudi.

 

Voir les commentaires

Le Moucherotte - 4 février.

4 Février 2009, 22:50pm

Publié par yvon

Cheminée de l’Ours.

 

Les jours commencent à grandir. Tout le versant ouest du Moucherotte est encore au soleil à 17 heures. Pour profiter des derniers rayons, je décide de monter par la cheminée de l’Ours. Je suis déjà passé plusieurs fois à skis à la descente mais encore jamais à la montée. Arrivé au pied de la dite cheminée il faut franchir le passage à pied. Trop raide et trop étroit pour poursuivre à skis. Un peu plus haut on rejoint l’itinéraire classique.

                                                                                     L'ombre du Moucherotte plane sur la ville.
   
Il y a un fort vent du sud sur les plateaux du Vercors. Il n’y a personne au sommet, c’est plutôt rare. C’est toujours plaisant de profiter seul de la descente, la montagne parait encore plus grande.

Voir les commentaires

Le Moucherotte - 2 fevrier.

3 Février 2009, 11:06am

Publié par yvon

Ça  commence mal. Au rendez-vous avec Seb je me rends compte que j’ai oublié mes bâtons. Ceux que je laisse habituellement dans la voiture sont hors d’usage depuis que Nico joue les hommes volants. Enfin en farfouillant un peu dans le coffre on réussit à trouver une paire de télescopiques certes un peu tordus mais qui feront tout de même l’affaire. 


Le ciel est bien couvert et vers 1500 mètres on prend les premiers flocons. Un peu au dessus il neige franchement. Seb très optimiste me dit que si l’on ralentit un peu on pourra sans doute skier dans cinquante de poudre à la descente. Il exagère un peu le garçon mais la descente fut quand même bien agréable.

Voir les commentaires

Tour du Grand Veymont - 1er fevrier.

2 Février 2009, 15:17pm

Publié par yvon

Grenoble 3 massifs

Le jour J.

 

6 heures du mat, on est sur les skis pour aller tracer ce qui n’a pu être fait la veille. Il reste à faire une belle double trace du côté des Alleyrons dans le premier secteur de la course.


Ensuite avec Seb on part rejalonner le début de la montée de Pierre Blanche juste avant le GR.

Il est presque 8 heures, la course va partir et il faut vite qu’on rejoigne notre poste au pas de la Ville. Le brouillard enveloppe Grand Veymont et il est décidé de shunter le sommet. Juste après le couloir de l’Avion les concurrents redescendront donc directement.



Il y a la grosse ambiance au pas de la ville. Quelques spectateurs ont monté clarines et trompettes et c’est dans un vacarme peu commun pour le lieu que les coureurs franchissent le passage. C’est assez impressionnant de voir le rythme des premiers concurrents.  Un peu plus 1h40’ pour 1650 mètres de dénivelé et pas mal de manips ça donne une idée de la vitesse.


Les 177 inscrits vont ainsi se succéder une grand partie de la matinée. Lorsque le dernier coureur passe la ligne d’arrivée, il neige à gros flocons.

Tout ce petit monde se retrouve pour le repas et la remise des prix. On peut lire sur les visages un mélange de fatigue et de joie. Vivement la prochaine.

Les résultats
et les photos

Voir les commentaires

Tour du Grand Veymont - 31 janvier.

2 Février 2009, 10:21am

Publié par yvon

Grenoble 3 massifs

Préparation de la course.

 

Samedi matin, les membres du DSA se retrouvent à Gresse en Vercors. Demain a  lieu la première des trois manches de la course Grenoble 3 massifs et il faut aller préparer le parcours. L’itinéraire change quelque peu cette année. L’arête de l’Aiguillette ne sera pas au programme.

                                                                                         Couloir de Pierre Blanche.

Néanmoins le parcours restera technique avec la remontée du couloir de Pierre Blanche. Ensuite se sera la descente versant ouest jusqu’au pied du pas de la Ville avant de remonter le couloir de l’AvionRaie des Fesses- qui donne accès aux pentes supérieur du Grand Veymont. Il restera alors la descente versant ouest pour ensuite revenir sur Gresse par une dernière petite montée au pas de la Ville.
 


Pour organiser une course, plusieurs ingrédients sont indispensables. Il faut trouver le juste équilibre entre les parties à skis et les passages à pied. Une belle trace permet une course équitable quelque soit la place des coureurs. Enfin il faut jalonner le parcours pour éviter à tous prix une erreur d’itinéraire.

Samedi en fin d’aprem le parcours est quasiment prêt. Il reste maintenant à préparer l’accueil des coureurs, organiser la salle pour le repas d’après course et pas mal de petites tâches diverses et variées. Il est plus de 23 heures lorsqu’enfin nous pouvons nous glisser dans nos duvets. La nuit va être courte.


                                                                                          Couloir de l'avion ou Raie des Fesses.

Voir les commentaires

<< < 1 2