Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

Pic Blanc du Galibier - 30 octobre.

30 Octobre 2009, 14:55pm

Publié par yvon

Première neige = tricotage au Galibier

 

Pas évidant vu du bas. Le vallon montant au Pic Blanc du Galibier semble sec. Pourtant en regardant d’un peu plus près on devine que les contre-pentes Est ont gardé un peu la neige.

La route du Galibier est encore ouverte et à partir du virage 2424 mètres l’enneigement semble continu jusqu’au sommet. De plus, les versants au soleil sont déjà bien transformés. En ne redescendant pas trop tard ça devrait être correct.



En restant bien rive droite je parviens au sommet du Pic Blanc sans avoir à déchausser. Certes il a fallu louvoyer par endroit mais dans l’ensemble tout s’est bien passé. Même la dernière pente passe à ski.

Du sommet on se rend bien compte de la limite d’enneigement. Le Briançonnais est blanc alors que le versant Romanche est complètement sec. Le Lautaret marque la limite de l’épisode neigeux.

Le versant Maurienne à bien gardé la neige. Malheureusement les faces orientées Nord ne sont pas encore transformées et l’absence de sous couche empêche de skier sereinement. Ça fait un peu des étincelles par endroit. 



Je rebrousse chemin vers les Gypsières et monte une nouvelle fois au sommet. En milieu de matinée la neige est un peu revenue. La descente dans la combe sud est bien agréable. 

Voilà la première sortie de la saison. Il ne faut pas être trop exigeant sur la qualité de ski mais j’ai pu faire une petite boucle sans avoir à déchausser.

Voir les commentaires

Le Rachais - 29 octobre.

29 Octobre 2009, 15:52pm

Publié par yvon

Avec Vincent nous partons du taf en vélo pour rejoindre Mas Gaché. Une petite séance de course à pied nous conduit au Mont Jalla.  Nous poursuivons ensuite jusqu’au Rachais.

Après une rapide descente on récupère les vélos. Quelques minutes plus tard nous sommes de retour au taf.

Voir les commentaires

Le Saint Eynard - 28 octobre.

28 Octobre 2009, 15:29pm

Publié par yvon

Un peu de vélo ce midi histoire de varier un peu les plaisir. Je choisis un versant bien exposé pour profiter du soleil de la mi-journée. Col de Clémencières, col de Vence, Le Sappey et pour finir le Saint Eynard. Les bosses s’enchaînent les unes après les autres avec quelques parties plates qui permettent  de récupérer un peu.

Encore une belle sortie automnale.

Voir les commentaires

Le Rachais - 26 octobre.

26 Octobre 2009, 22:18pm

Publié par yvon

Pause déjeuner

 

Avec le beau soleil ce midi je préfère une balade au Rachais plutôt qu’une virée à la cantine. La montée plein sud est bien agréable. Pouvoir s’évader aussi vite est une chance rare alors autant en profiter.



Voir les commentaires

Le Grand Serre - 25 octobre.

26 Octobre 2009, 22:10pm

Publié par yvon

Voilà un sommet que je ne fréquente pas très souvent. Pourtant il y a pas mal de possibilités de parcours et l’on se demande bien pourquoi le Grand Serre est boudé des randonneurs.

Au départ de Cholonge il y a un vague sentier jusqu’à la sortie de la forêt. Ensuite on arrive dans les alpages. La pente se raidit franchement et le sentier disparait. Pas la peine de trop se poser de questions, il suffit de monter.


La vue au sommet est magnifique. A l’ouest le Vercors s’étend à perte de vue. A l’est on peut admirer les sommets de l’Oisans aujourd’hui tout enneigés.

Le vent au sommet m’encourage à vite redescendre. Au retour je croise quelques chasseurs bredouilles. Z’ont pas l’air d’être très content de me voir débouler du sommet. La prochaine fois ils se lèveront plus tôt.

Voir les commentaires

Kilomètre Vertical Fully - 24 octobre.

25 Octobre 2009, 19:58pm

Publié par yvon

Enorme.

 

Enfin je suis au pied du mur. Devant moi, une ancienne voie ferrée qui monte face à la pente pour arriver 1000 mètre plus haut aux Garettes. C’est cette pente que plus de 400 coureurs vont devoir négocier pour venir à bout de la 9ème édition du Kilomètre Vertical Fully.

 

L'ancienne voie ferée.

Faut monter là haut.


Flash-back. Hier j’ai fait la route jusqu’en Haute Savoie pour éviter d’avoir trop de kilomètres à faire le jour J. Accueil chaleureux à La Tanière. A 20 heures nous prenons notre repas au coin du feu. Tagliatelles à la crème et aux chanterelles accompagnées d’un petit rouge suivi d’une tarte aux poires maison. Que demander de plus ?

Samedi 5 h du mat. P’tit dej rapide et nous partons pour Fully. Chamonix, col des Montets, Vallorcine col de la Forclaz, Martigny et enfin Fully.

Peu à peu le parking se remplit. On retrouve les têtes habituelles des courses de ski’alp. Sur ce genre de parcours il n’est pas nécessaire d’être un bon coureur à pied. L’effort est particulier et savoir marcher avec des bâtons suffit largement pour négocier une telle pente. La course présente la particularité de se faire en contre la montre avec un départ toutes les 20 secondes.


 

 

9H59’20’’ c’est mon tour. Je pars prudemment sans courir. Tous les 100 mètres, le dénivelé est annoncé. Ça permet de savoir où on en est. Je me sens bien et en jetant régulièrement un œil sur mon Polar j’ai la confirmation que mon rythme est bon.

En levant les yeux, j’aperçois juste au dessus le fameux tunnel. Comme il est interdit de doubler à cet endroit, j’accélère un peu pour passer le coureur qui me précède. L’effort à fournir est conséquent et dès que je l’ai dépassé je lève un peu le pied. Heureusement le tunnel est éclairé car à l’intérieur les appuis sont moins bons.

Bientôt la mi-course. On entend tout là haut le speaker qui annonce les arrivées mais mon tour n’est pas encore là.



Aux 600 mètre il y a un ravitaillement en eau. Je ne m’arrête pas, préférant mon bidon pour m’hydrater. La pente se raidit encore et il faut en permanence regarder où poser les pieds.

Il commence à y avoir de plus en plus de spectateurs sur le bord. C’est bon signe. L’arrivée n’est plus très loin. Tous les coureurs sont beaucoup encouragés. On nous appelle par notre prénom, Il y a une ambiance de folie.



J’attends avec impatience les 900 mètres. Je suis étonné de ne pas y être. Peut être que je commence à faiblir. Un petit coup d’œil sur l’alti, il m’annonce que j’ai fait 950mètres. J’ai du louper la marque.

Les derniers mètres sont devant moi. J’aperçois la cellule de chronométrage. J’entends aussi des encouragements qui me sont destinés. Ça fait chaud au cœur.

L’arrivée est en pleine pente. Brutalement tout s’arrête. Je viens d’en finir avec le Kilomètre Vertical de Fully (folie), mon chrono s’est figé sur 42’43’’.


Récup à l'arrivée.

 

Nous faisons tranquillement la descente en récup. Retour à la case départ où nous attend la traditionnelle brisolée.

 Un peu plus tard nous reprenons la route. Nouvelle halte à La Tanière pour finir la tarte aux poires et faire une petite sieste réparatrice. Hélas le temps défile et il faut songer à rentrer.

 

Le site de la course.

Résultats.

Voir les commentaires

Château Bouvier - 20 octobre.

20 Octobre 2009, 20:48pm

Publié par yvon

Dossard n° 309

Heure de départ : 9h59’20’’.

 

J’ai reçu hier la confirmation de mon inscription pour le Kilomètre Vertical de Fully. Samedi prochain je serai donc dans Le Valais au départ de cette course. J’espère que les 6 épreuves du Grésivaudan Xpress m’aideront un peu à surmonter les 1000 mètres de dénivelé de la course helvète.


 

Pour un peu plus m’imprégner de l’ambiance je vais en fin d’après midi faire mon vertical kil sur les pentes du Vercors. Château Bouvier est un bon test mais ce soir c’est en version cool que je fais ma sortie.

Voir les commentaires

Rando VTT de Varces - 18 octobre.

18 Octobre 2009, 20:03pm

Publié par yvon

Comme la veille, on risque de se cailler ce matin. Je retrouve Mich en cours de route. On rejoint Varces par les sources du Rochefort. Sur place on retrouve Gilles, Cyril et Magnum qui sont aussi inscrits sur le 50 bornes. La première partie du circuit est très roulante seules quelques bosses viennent mettre un peu de pigment. Mich en profite néanmoins pour nous faire une belle figure dans la première descente. Son menton porte la trace de ses prouesses.


 Vers la mi-parcours une longue montée nous conduit jusqu’au col de l’Arzelier.  La descente sur Prelenfrey par les pistes forestières est bien moyenne, heureusement plus bas ça devient un peu mieux. Encore quelques montées et le beau sentier de la Lampe vient clore cette randonnée

Voir les commentaires

Pic Saint Michel - 17 octobre.

18 Octobre 2009, 19:08pm

Publié par yvon

Du vélo, de la marche

et du froid.

 

 

J’aime bien ce parcours. Il combine une approche en vélo avant une belle boucle à pied, le tout à deux pas de la maison.

Le souci est de savoir comment s’habiller ce matin car la température et surtout le vent du nord qui sévit depuis quelques jours risque de nous glacer le sang pour la descente. La solution serait de prendre un peu de vêtements en rechange mais l’idée d’augmenter le poids des sacs nous décourage. Ça sera version light ; comme d’hab.



8 heures du mat, je retrouve le Mich sur le cours Saint André et nous partons bien emmitouflés pour cette partie en vélo. Les petites côtes jusque vers Allières finissent par nous réchauffer. Maintenant que la machine est en route il faut simplement trouver la bonne vitesse pour rejoindre Savoyères. Le but est de ne pas trop transpirer, ceci pour garder nos vêtements secs pour la descente. Plus facile à dire qu’à faire en réalité.



Une fois arrivée nous passons en mode balade à pied. On échange le vélo contre une paire de bâtons et c’est parti pour la deuxième étape. Une fois sortie de la forêt, un peu en dessous du col de l’Arc, le soleil daigne nous envoyer un peu de chaleur. Malheureusement au col c’est le vent du nord qui nous accueil à nouveau. La descente sur Fond Froide porte bien son nom et une fois rejoint le Collet du Furon nous ne sommes pas mécontents de monter à nouveau. Le Pic Saint Michel n’est plus très loin. Du sommet, une descente de 1700 m plus bas nous attend. A Savoyères on récupère nos spads pour un retour plein gaz dans la vallée.

Voir les commentaires

La Bastille - Mont Jalla - 16 octobre.

16 Octobre 2009, 15:52pm

Publié par yvon

Prise de la Bastille.

 

Ça faisait une éternité que je n’étais pas venu courir ici. Durant la pose repas le secteur de La Bastille est le lieu idéal pour moi. C’est à deux pas du bureau. Il n’y a qu’à franchir l’Isère sur la passerelle SNCF pour se retrouver  quelques minutes  plus tard sur les pentes du Mont Jalla.


On peut enchainer presque à l’infini les parcours. Circuits vallonnés ou gros dénivelé tout est possible ici. Il y a qu’à chausser les baskets et partir.

 

Voir les commentaires

1 2 > >>