Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

Tour des Grandes Rousses - 19 juillet.

20 Juillet 2008, 20:27pm

Publié par yvon

Au pays des vautours fauves.

 Cette boucle fait partie des spots à ne manquer sous aucun prétexte. Il existe plusieurs façons de l’aborder. La ligne générale de l’itinéraire tourne autour du massif des Grandes Rousses dans le sens horaire. Pas mal de variantes sont possibles mais quelque soit la manière de procéder il faut s’attendre à faire pas mal de kilomètres et le dénivelé sera de toute façon toujours conséquent.
Le point d’orgue étant la traversée du glacier de Saint Sorlin. En effet il est plutôt rare de rouler sur un glacier. Bien que l’itinéraire se déroule en haute montagne il y a finalement peu de portage et le parcours est bien roulant.

                                                                                                   Traversée du glacier de Saint Sorlin.
J’aurai préféré faire cette sortie avec un ou deux collègues mais aucun n’est libre aujourd’hui. Tant pis je pars tout seul. Comme un grand. Au moins j’avancerai à mon rythme. Finalement je n’ai pas vu le temps passer. Juste un peu inquiet pour traverser un torrent après le glacier. Le portage pour atteindre la cime de la Valette (point culminent du tour) passe rapidement et au-delà s’ouvre le vallon du Ferrand. En cours de descente j’aurai la joie d’être survolé par cinq magnifiques vautours fauves. Je pose le vélo et m’assied dans l’herbe pour observer ce splendide spectacle.
La fin de mon périple approche, je m’imprègne encore un peu de ces moments puis je rejoins la route. Il ne me reste plus que quelques kilomètres à descendre et j’en aurai fini. 
                                                                                                                               Cime de la Valette.

Bilan : L’ennemi numéro 1 sur ce type de parcours reste le poids. Je joue donc la légèreté. Je prends le tout rigide. Les descentes sont roulantes et même si je les ferais moins vite qu’avec un tout suspendu au moins les montées seront plus tranquilles. En effet, la rigidité du vélo s’avère être une arme redoutable dès que le sentier s’élève.
Côté matos j’ai aussi joué léger : Une pompe mais pas de chambre de rechange, 5 barres énergétiques, 1,5 litre d’eau, un coupe vent et l’appareil photo.  9 Kg pour le vélo et moins de 3 Kg pour le sac avec la flotte.

                                                                    Rencontre avec les vautours fauves

Commenter cet article

lolo 22/07/2008 19:14

Cime de la Valette, je connaisbien moi, 1, c'est mon nom2, je l'ai faite en rndo en partant de St Sorlin, sympa ce coin

yvon 20/07/2008 23:38

Rien d'extraordinaire de faire cette descente en rigide, c'est super roulant donc le vélo n'a que peu d'importance. Et puis je ne me sentirai pas de passer 15 h sur mon bike par conséquent je choisis le mastos qui me permet de progresser le plus rapidement.

le ced 20/07/2008 22:03

Toujours sympa de rouler sur ce glacier!!!Beau défi de faire la descente de la Valette en tout rigide...!C'est marrant,moi je préfère"m'alourdir"un peu pour profiter de la descente.