Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog la-haut

Pointe du Sifflet – Couloir NE en boucle - 10 février.

10 Février 2007, 14:35pm

Publié par yvon

La météo n’est pas très optimiste pour les jours à venir, Jan est occupé à sa centrale et le Moose est sur une compète en Savoie. Où vais-je bien pouvoir traîner mes skis aujourd’hui. C’est le début des vacances scolaire et je n’ai pas trop envie de rester bloqué sur les routes. Je me décide pour Prabert. Pas encore mis les pieds là-bas cette saison. J’irai sans doute du côté de l’Aigleton et pourquoi pas Belle Etoile si la météo m’en laisse le temps.

Tôt ce matin Belledonne est bien dégagé alors que les sommets de Chartreuse commencent à être pris.

Lorsque j’arrive au parking c’est déjà l’affluence des grands jours. On se sent moins seul. La neige est là elle aussi et le paysage ressemble à l’hiver.

Quelqu’un m’interpelle : « hey Yvon  » C’est Lionel (LAL) accompagné de Joseph (JBT). Les 2 Voloboy partent vers la pointe du Sifflet. Nous faisons donc route commune. Ça  papote, on se connaît un peu avec Lio mais je ne connais pas du tout Joseph. Tout juste a t-on échangé quelques commentaires sur le net.

           Arrivée au sommet.

 On se retrouve ainsi au pas de la Coche. Il neigeote un peu et quelques rafales nous incite à mettre un Goretex et sortir le masque. La visibilité n’est pas très bonne. On rejoint l’arête Est de la pointe du Sifflet et en la suivant nous sommes sûrs de trouver l’entrée du couloir Nord. Comme le dit si bien Lio, une fois dans le couloir il n’y a plus qu’à se laisser tomber.

      Lio se prépare.

          Jo en désescalade dans les rhodos

Juste sous le sommet, un petit passage à pied nous donne accès au couloir. Je pensais pour ma part redescendre par l’itinéraire de montée mais mes 2 compagnons m’encouragent à les suivre. Je ne le regretterai pas !

L’entrée dans le couloir n’est pas très garnie et c’est en crampons que nous faisons les 30 premiers mètres. Je vois Jo descendre ce passage "en courant". Merci Lionel pour le piolet ! Sans cet engin je n’aurai pas été très en confiance.

On chausse les lattes dans une bonne grosse poudrasse des familles. Difficile de sortir les skis dans les accumulations. Après une centaine de mètres le couloir s’élargit en même temps que la visibilité augmente. On peut enfin se lâcher dans la pente. Vers 1900 m on rejoint l’itinéraire de montée. Le retour se fait sur une bonne neige bien damée par les multiples passages des skieurs.

 

 La gavade peut commencer...

Bilan de la sortie :

Une belle petite virée bien sympatoche avec Lio et Jo.

1000 mètres de deniv.

Un peu moins de 3 H.

La neige était bonne. Dommage qu’en dessous de 2000 mètres il n’y ait pas de sous-couche.

Compte rendu C2C et Volopress et celui de Jo

 

 

 

Commenter cet article
J
Dis donc, gamin, faisait pas plus beau qu'en "Haute" par chez nous on dirait.Votre "parcours de repli" m'avait l'air bien sympa tout de même.
Répondre