Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

L’Alpe d’Huez - Pic du Lac Blanc – 12 mai.

14 Mai 2013, 21:01pm

Publié par yvon

Après les 2 Alpes en balade, Courchevel et la Prom’Gélas en course me voici prêt pour un défi similaire à l’Alpe d’Huez.

Pas de dossard aujourd’hui mais bien évidemment un œil sur le chrono. Je me fixe un objectif sage : Moins d’une heure pour la montée de l’Alpe en vélo avant d’enchainer la montée à ski vers le Pic du lac Blanc en moins de 2 heures.

 

alpes2


N’étant pas un puriste de la discipline je laisse mon matos de ski à la station pour ne pas être obligé de le porter en vélo.

12-pic-du-lac-blanc 8299Un peu plus tard je suis à pied d’œuvre à Bourg d’Oisans. 2600 m de dénivelé me séparent de mon objectif final. A ce moment le Pic du Lac Blanc me paraît bien loin. Chaque chose en son temps, d’abord rouler, la partie à ski c’est pour tout à l’heure.

 

La température est idéale pour pédaler. Je fais les premiers hectomètres de la montée en compagnie d’un autre cycliste et de 2 coureurs à pied.

Jusqu’à La Garde la pente est raide. Il ne faut pas s’enflammer ici sous peine de trouver le temps long quand on aura les skis aux pieds. 

Quasiment pas de circulation, j’ai la route pour moi tout seul et j’apprécie à sa juste valeur le plaisir d’être en pareil lieu.

Après 14 Km d’ascension j’arrive tout en haut de la station sur le parking du téléphérique des Grandes Rousses.

 

Sans titre-2


Je troc le vélo pour les skis. Je profite de l’arrêt au stand pour me ravitailler un peu et surtout bien m’hydrater.

L’enneigement est encore très bon, la neige est dure. Y’a plus qu’à…

Je pars doucement tranquillement jusqu’au premier tronçon puis je trouve mon rythme de croisière. A la gare intermédiaire à 2600 m je rencontre deux skieurs qui partent vers le Dôme des Rousses. Ils seront les seuls personnes que je rencontrerai jusqu’ mon retour.

 

12-pic-du-lac-blanc-8283.jpg


Voulant prendre au plus direct je tombe sur un ressaut raide en neige béton. Je chausse les crampons pour prendre pied sur le glacier des Rousses (si on peut appeler cela un glacier).

A présent je suis en vue du tunnel. J’ai remis les skis mais suis à nouveau obligé de remettre les crabes 100 mètres sous l’entrée de la galerie. L’entrée est presque entièrement recouverte par une coulée mais par miracle j’arrive à ouvrir la porte. Je traverse rapidement le tunnel.

 

12-pic-du-lac-blanc 8286

 

J’ai oublié ma frontale mais j’aperçois de l’autre côté un peu de lumière. Nouveau doute pour sortir mais là encore le rideau métallique s’ouvre facilement.

 

12-pic-du-lac-blanc 8290


Je prends le soleil en pleine face. Ça ne durera pas longtemps. En effet, quelques minutes plus tard un épais brouillard enveloppe le sommet. J’hésite à continuer car la visibilité est presque nulle et j’appréhende de redescendre en plein brouillard.

Je ne vais tout de même pas renoncer aussi près du but. Il reste 200 mètres, dans moins d’un quart d’heure je serais là haut.

 

12-pic-du-lac-blanc 8291


J’arrive enfin au sommet. Petit ’’lap’’ sur le chrono pas le temps de regarder, on verra cela en bas.

J’enquille la descente. C’est un peu flippant sans visibilité. J’ai du sortir de la piste car la pente est raide par ici. Heureusement la neige grippe bien. Je retrouve presque par hasard l’entrée du tunnel.

Un choix cornélien s’offre à moi. Revenir sur le versant ouest et sa neige dure ou bien poursuivre dans le vallon de Sarenne avec surement une bonne transfo un peu plus bas ?

 

12-pic-du-lac-blanc-8293.jpg


Va pour le versant sud. Bingo, cette fois j’ai gagné. Le brouillard se dissipe et une moquette à poils courts me récompense. 1500 mètres de grandes courbes jusqu’à rejoindre la route de Sarenne.

La suite fût un peu moins fun. 6 Km pédibus pour rejoindre l’Alpe mais ça j’ai déjà oublié.

Commenter cet article

lio 15/05/2013 21:14


bon et alors ce chrono ? parque le reste on s'en fout un peu hein

yvon 15/05/2013 21:29



58' pour la montée de l'Alpe (du rond point après Bourg d'Oisans jusqu'au départ du télé des Rousses 14.4 Km).


9' d’arrêt (j'ai fait la sieste)


1h55' pour la partie à ski (avec 2 manip crampons) avec des conditions de neige plutôt propices.