Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

La Grande Trace – 03 mars.

5 Mars 2012, 20:47pm

Publié par yvon

 Show room dans les chourums.


Comment ne pas utiliser de superlatifs pour décrire une telle course ? Pour la 19ème édition de La Grande Trace les organisateurs avaient vu grand. Organiser un parcours très alpin passant dans les Chourums du Dévoluy, le pari était osé.
A l’arrivée les coureurs étaient unanimes pour dire qu’ils venaient de vivre une des plus belles courses du circuit.
A l’heure où les courses de ski’alp s’uniformisent, La Grande Trace semble vouloir garder l’esprit des premières compétitions. Gros dénivelé (2800 m), distances importantes (+ de 28 Km) et parcours technique. De quoi satisfaire les coureurs car depuis un certain temps on tourne un peu trop souvent autour des domaines skiable. Avec Nico on a rapidement coché cette course sur notre calendrier. 


GOPR7485

Le départ.

 

A 7h30 nous assistons au briefing. Yannick attire l’attention sur l’aspect technique du parcours. Il nous met en garde sur la remontée des chourums qui risquent de provoquer des bouchons.
Un peu plus tard c’est le top départ. On commence par une bonne séance de plat qui étire un peu le peloton avant d’attaquer la première montée de près de 950 mètres de déniv qui mène sur la crête du Rocher Rond.


XTF 4800

Montée vers les crêtes du Rocher Rond.


La pente se raidit un peu et la neige dure commence à mettre la pagaille dans la file que forme les coureurs. Chacun s’adapte suivant ses sensations. Il y a ceux qui essaient de suivre la trace, ceux qui tentent dré dans l’pentu et enfin ceux qui décident de monter à pied. A ce petit jeu je m’en tire assez bien. D’abord droit puis ensuite à pied je négocie plutôt bien ce passage. Je jette parfois un œil un peu derrière moi. Nico avec des peaux en fin de vie semble un peu galérer mais je ne m’inquiète pas trop pour lui.


XTF 4781

Crête du Rocher Rond. Première manip (Photos Xtof Aubonnet).

 

On gère correctement la manip puis on enquille la descente qui nous conduit au pied de la montée suivante.
Pendant le briefing Yannick avait signalé qu’on aurait le choix : Soit remonter à skis soit chausser les crampons pour remonter à pied. Visiblement tout le monde choisi cette dernière option. C’est reparti pour 250 mètres de deniv. Depuis le départ nous faisons la course aux côtés de Lionel et Manu. Les derniers mètres pour parvenir au col sont déneigés. Il faut prendre garde de ne pas envoyer de pavasses à ceux qui sont derrière. Jusqu’à là tout va plutôt bien pour nous. L’équipe carbure correctement même si Lionel et Manu puis Guitoune et JC nous passent dans la descente suivante. On arrive à la manip au moment où ’ils repartent. On embraye derrière eux pour une (bien trop) longue partie plate. La suite de l’itinéraire gagne un cran en beauté. Nous remontons un joli canyon avant d’arriver au pied du pas de la Cloche.


XTF 4894

Des encouragement pour le Sarde et le Pin's.

 

Les pentes sont en plein soleil et je vais essuyer là une terrible défaillance. J’ai l’impression d’être scotcher à la neige. Panne sèche. Je prends un gel, bois le plus possible mais rien ne semble efficace. Heureusement Nico sort l’élastique et tant bien que mal je finis la montée tracté par mon Padawan.


SDC10880

Arrivée au pas de la Cloche (photo Gilles)

 

Au sommet il y a Gilles (venu en spectateur), il me propose un RedB Bull. j’engloutis la canette et manque gerber. Berkkk c’est infecte ce truc.
Pas la peine d’espérer récupérer dans la descente. Il faut déjà remettre les peaux et songer à la montée suivante. Nous sommes au pied du Grand Ferrand et l’itinéraire des fameux Chourums est devant nous. La fatigue est toujours là mais l’aspect grandiose des lieux donne un peu d’énergie.


XTF 4925

Le Grand Ferrand par les Chourums (Photos Xtof Aubonnet).

 

Dans le Chourum Olympique on pénètre au plein cœur de la montagne. L’itinéraire remonte une grotte pour sortir au dessus de la falaise sur la vire Olympique. On a à peine le temps de profiter du soleil que déjà le Chourum suivant se profile.

XTF 5105 XTF 5184 XTF 5177

Dans les Chourums. Photos Xtof Aubonnet.

 

C’est sans doute le passage le plus spectaculaire de la course. Au dessus de nos têtes de grandes arches calcaires se découpent dans le ciel. Rarement vu d’itinéraires à skis aussi grandioses.
Le sommet est en vue.


SDC10876

Descente du Grand Ferrand (photo Gilles)

 

Le début de la descente se fait à pied en versant sud. Il faut redescendre une centaine de mètres sur des vires caillouteuses avant de pouvoir chausser. Même s’il reste une dernière petite remontée on commence à sentir la délivrance. La fin de course est proche. Steph et Jean Luc avec qui nous étions à la bagarre depuis un moment nous laisse sur place dans la descente. Pas possible pour nous d’aller plus vite.


03-la-gde-trace 3484

La délivrance

 

Un dernier passage technique dans une forêt bien dense nous permet de rejoindre le fond de vallée. Pour finir il ne reste plus qu’à s’enquiller un peu de skating pour rejoindre l’arrivée.


03-la-gde-trace 3479Padawan et Galinette en pleine discussion.


La Grande Trace est la course qu’il faut avoir fait. Si on devait établir un classement des plus belles courses elle serait sans doute sur le podium et surement pas loin de la plus haute marche.
Bravo à toute l’équipe du Dévoluy, de Lus et du Buëch qui avec de petits moyens nous a offert ce chef d’œuvre.

 

 

Les résultats.

 

03-la-gde-trace 349903-la-gde-trace 350003-la-gde-trace 3502

Les podiums.

Commenter cet article

Xavier 07/03/2012 23:02


Grand merci Yvon pour cet article et ce récit qui fait plaisir, surtout la conclusion ! 


Quelques remarques : c'était le 3 mars (et pas février), avec 2800m de dénivelé (2770 pré-calculés et 2800 sur l'alti de Mathéo), et l'équipe n'est pas que Dévoluy, mais aussi Lus (beaucoup cette
année) et Buëch (Veynes et alentours) où se trouve le CAF Buëch-Dévoluy, organisateur de l'événement.


 A l'année prochaine, pour la 20e édition, et les 30 ans de la GT, dans le Dévoluy (Chourum "Traversée héroïque" et plateau de Bure) !

Dany 07/03/2012 11:10


Quel moral d'acier anime tous ces participants   


Ces efforts quasi "inhumains" laissent porte ouverte à toute addiction compréhensible : "la pratique de sa passion dans un cadre majestueux et, pour cette occasion dans des conditions météo
absolues".


Bravo à Nico et toi.


Bisoux