Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

Nocturne de l'Aigle - 30 janvier

1 Février 2013, 21:06pm

Publié par yvon

Ça fait déjà une semaine que je traine un mauvais rhume. Après avoir loupé la nocturne précédente à Chamrousse, je retrouve ce soir à Lans pour la nocturne de l’Aigle.

L’enneigement en a pris un coup ces dernières heures et il va falloir ruser pour trouver un parcours correct.

Avec Jean François nous partons en reconnaissance pour essayer de trouver une boucle logique. Il faut que le tour dure au moins cinq minutes pour que Yannick –maître du temps- puisse chronométrer sereinement.

 

30-nocturne-de-l-aigle 7105


Finalement après un peu de réflexion nous trouvons le bon tracé. Ça commence par une première courte montée suivit d’une traversée ascendante. Tout juste 35 mètres de dénivelé et c’est le premier dépeautage. Une descente en "S" ramène près du départ. Nouvelle manip et c’est parti pour la seconde montée jusqu’en haut du téléski. Dépeautage avant de filer droit dans la descente qui ramène dans l’aire d’arrivée.

Ceux qui courent en équipe passe le relais alors que les solos en sont quitte pour un nouveau repeautage pour engager le 2ème tour.

19h30 le départ est donné. Ça part à bloc. En fait c’est tellement court que les montées se font quasi en courant (ou pas).

 

30-nocturne-de-l-aigle 7106


Mes sensations ne sont pas terribles mais finalement skis aux pieds ça ne va pas trop mal. En revanche mes manips sont calamiteuses. Je n’arrive pas à rester concentré et j’ai toujours du mal à chausser mon ski droit. Bizarre !

 

30-nocturne-de-l-aigle 7109


Après le quatrième tour je ne sais plus trop où j’en suis. Sylvestre est à mes côtés, je le croyais devant moi. Faut dire qu’il a pas mal galéré avec ses peaux.

J’entends Magnum annoncer les cinq dernières minutes de course. J’accélère un peu pour passer la ligne avant l’heure fatidique et avoir ainsi droit à une boucle supplémentaire.

J’optimise les dernières manips pour conserver ma place car sur ce genre d’effort rien n’est jamais acquis. Il faut franchir la ligne avant ‘’l’autre’’…

 

Les résultats.

Commenter cet article