Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

Nocturne du Grand Duc – 9 janvier.

10 Janvier 2013, 14:54pm

Publié par yvon

C’est reparti pour les Nocturnes de Grenoble. La première étape se déroule ce soir au col de Porte.

Je comptais faire la course en solo puis finalement avec Rico nous décidons de faire équipe. On tournera donc deux fois moins longtemps mais le rythme sera forcément plus rapide. Ce n’est pas ce qui me convient le mieux mais bon, on verra bien tout à l’heure.

L’échauffement est comme souvent entrecoupé d’arrêts pour saluer les copains.

22 équipes et une dizaine de solos sont prêts à en découdre.

 

09-nocturne-du-grand-duc 6855


Peu après 19 heures Yannick donne le départ. Comme d’hab, ça part à bloc. J’ai laissé le soin à Rico de faire le premier tour.

Nous ne patientons pas longtemps avant de voir surgir les premiers de la course. Les frontales scintillent dans la nuit.

Rico me passe le relais je me retrouve rapidement à la lutte avec Laurent (qui fait équipe avec le mOOse) et Manu (qui coure avec Sam) est juste derrière.

 

09-nocturne-du-grand-duc 6857


La montée n’est pas bien raide au départ et il faut s’appliquer à bien faire glisser les skis. Près du sommet la pente se redresse franchement. C’est là qu’il faut résister le plus longtemps possible.

La manip est rapide. Pour les équipes, nul besoin de plier correctement les peaux. Il faut juste les mettre en boule dans la combine en enquillant la descente. La partie plate après la descente se négocie en skate ou mieux en poussant sur les bâtons. A chacun de choisir. Une dernière petite descente puis quelques mètres de skate et on arrive dans la raquette de relais.

 

09-nocturne-du-grand-duc 6865


Au fil des tours les positions se figent. Il faut juste ne pas faiblir et rester concentré. Lorsque je boucle mon quatrième le chrono indique 58’ de course. Rico en est quitte pour un nouveau…

Je garde le meilleur pour la fin. Vin chaud, bière, casse croûte. Et dire qu’il va falloir tenir ce rythme tout l’hiver.

 

Les résultats.  

Commenter cet article