Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

Prom’Gélas – 5 mai.

8 Mai 2013, 18:45pm

Publié par yvon

La petite course qui devient grande.

 

Le manque de neige avait quelque peu perturbé l’édition 2012. Cette année on sera servi. L’enneigement est très bon dans le Mercantour, les conditions s’annoncent parfaites.

 

prom-gelas-2013.jpgLa Prom’Gélas est une course qui sort de l’ordinaire. C’est une bande de copains qui un jour a eut l’idée de rejoindre la Cime du Gélas (point culminant du Mercantour) depuis la ville de Nice sur les bords de la méditerranée. Près de 80 km en vélo avant de partir skis aux pieds pour rejoindre le Balcon du Gélas. Au total plus de 3000 mètres d’ascension.

 

Pas facile de motiver les troupes pour cette course atypique. Elle se déroule tard en saison (vélo oblige) et est loin de nos Alpes du Nord. Finalement Sylvestre est de la partie.

 

La route est longue pour rejoindre Nice mais au fil des kilomètres on commence à s’imprégner du paysage des Alpes de Hautes Provence.

Samedi aprem, nous récupérons nos dossards et déposons notre matos de ski qui sera monté en camion à la Madone de Fenestre. On retrouve avec plaisir les organisateurs de l’événement. Ça fait plaisir de s’entendre appeler par notre prénom. On est bien reçu à la Prom’Gélas.

La suite de la journée c’est comme toutes les autres courses : Du repos et un énorme plat de pates.


21 heures, extinction des feux. La nuit va être courte.

3 heures du mat, le réveil sonne. L’étrange impression de venir juste de s’endormir. Jus de fruit, gatosport (beurkkk) yaourt.

 

au-depart,50104-2

La photo du départ (photo orga).


Petit coup d’œil à la fenêtre pour voir quelques étoiles briller. Choix des fringues puis on enfourche les vélos pour rejoindre le théâtre de verdure sur la Prom.

Les coureurs arrivent de toute part. Après la photo souvenir et un rappel des consignes de sécurité Patrice donne le départ. C’est parti pour une longue matinée.

 

2012 05 05-prom gelas 8177

Un peu avant le départ.


Le peloton s’étire sur la Promenade des Anglais encouragé parfois par de drôles de créatures. Ça fait partie du mythe de la Prom’Gélas.

Bien vite nous quittons la ville pour rejoindre la route nationale escortés par une cohorte de motards qui sécurisent notre route. L’ambiance est conviviale sur cette partie de course neutralisée. On discute, on fait connaissance, on essaie de retrouver les copains.

 

c-est-partiiiiii,50104-4

Sur la Prom (photo orga).


Courte halte technique à Plan du Var. 2 minutes pas plus, tout est minuté. Le jour se lève nous laissant apercevoir au loin de gros nuages noirs. En fait ils nous laisseront tranquille aujourd’hui.

Nous entrons à présent dans les gorges de la Vésubie. La route prend un peu de pourcentage.

L’allure a un peu augmenté mais nous sommes toujours sur la partie neutralisée.

Première alerte pour moi, je ne peux éviter un trou et c’est la crevaison. Sylvestre s’arrête pour me donner un coup de main.  J’installe ma chambre de rechange. Impossible de la gonfler. La journée commence mal. Sylvestre me prête sa pompe, rien. Me donne ça chambre de rechange, miracle, elle se gonfle (en fait la mienne était percée, bravo !!!).  

Entre temps, Patrice dans la voiture suiveuse s’est arrêté pour m’aider dans mon dépannage. Le peloton est loin et je vais faire 4 bornes accroché à la portière de sa bagnole pour le rejoindre juste avant Lantosque. Bon coup de speed mais je serai à l’heure pour le vrai départ. On se calme.

 

2012 05 05-prom gelas 8182

Dernière pause à Lantosque.


C’est ici que la course commence. Là encore la pose est brève. Juste le temps de faire le plein d’eau et d’avaler une barre avant le nouveau décompte.

 

8715060976 f280050826 z

Le chrono va se déclencher. Place à la course (photo orga).


Cette fois c’est parti pour de bon. Ça part fort devant, plus vite que l’an dernier me semble-t-il. Je reste bien caché à l’arrière du groupe de tête composé d’une vingtaine d’unité. Mon but est de rester bien au chaud jusqu’à Saint martin en Vésubie. Ensuite ça sera chacun pour sa pomme dans la montée finale vers la Madone.


P1070575Comme je me l’étais fixé, je parviens à tenir les roues jusqu’à Saint Martin. Virage à droite à la sortie du village, il reste 13 bornes à négocier. La Madone est perchée 1000 mètres au dessus.

Le groupe s’étire peu à peu. J’essaie d’oublier les concurrents qui sont près de moi pour trouver le bon rythme. La montée est irrégulière et le bitume est bien granuleux. Les relances sont difficiles. A 6 bornes du sommet j’ai la sensation que mon pneu avant perd de sa pression. Putain, ce n’est pas possible ! Je n’ai plus rien pour réparer et voilà que je suis à nouveau à plat. Je continue cependant à rouler. D’ailleurs ai-je un autre choix ?

Un concurrent me rattrape je lui mendie une chambre à air. Il compatit à mon triste sort et me donne de quoi réparer. Me voilà à nouveau arrêté pour réparer ma roue. Je fais au plus vite, remonte la chambre, visse le raccord et pompe comme un demeuré. Le pneu reprend forme.

Tout aurait été si simple si en dévissant le raccord je n’avais pas aussi dévissé  l’obus de la valve. Le pneu est à nouveau à plat et moi le nez dans les aiguilles de sapin à la recherche du fameux obus. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin !!!

 

2012 05 05-prom gelas 3126

La Madone n'est plus très loin (photo orga).


A force de persévérance je le retrouve. Me revoilà à faire le Shadok au bord de la route.  

Entre temps j’ai vu passer une dizaine de coureurs. Je remonte à la hâte sur mon vélo. Un peu plus haut mon pneu est à plat… S’en est trop, je finis les derniers kilomètres sur la jante, la roue complètement voilée mais je suis à la Madone et c’est là l’essentiel.

 

2012_05_05-prom_gelas-8209.jpg

Le parc à vélo à la Madone.


Je reste concentré pour la transition. La combine, les Morpho, l’Arva. Dehors je récupère mes skis. Une nouvelle course commence.

 

DSCN3840.JPG


Petite descente à pied pour rejoindre le pont et on peut chausser. J’aperçois pas mal de monde pas très loin devant moi. Ça me redonne un peu de motive pour reprendre quelques places. Les jambes commencent à être lourdes et les crampes pas très loin mais lorsque je rattrape un coureur je m’aperçois qu’il est aussi mal que moi. On est tous égaux dans la souffrance.

 

ca-arrive-fort,50104-7

Encore un petit effort.

 

Par moment je jette un œil sur l’alti. Il me reste encore du déniv et donc encore des place à gratter. Du coup je trouve le temps un peu moins long.

 

2012 05 05-prom gelas 8198

Le sommet est en vue.

 

Enfin j’aperçois tout là haut du monde sur la crête. Le Balcon du Gélas est en vue. Peu à peu on peut entendre les encouragements venant du sommet. C’est une bonne motivation pour en finir au plus vite. Un dernier ressaut, une dernière conversion et le tour est jouée. Moins de 6 heures après avoir quitté la Promenade des Anglais je rejoins Le Balcon du Gélas. Finalement ma fin de course se terminera mieux qu’elle n’avait commencée.

 

2012 05 05-prom gelas 8186

Le Balcon du Gélas. Arrivée de la course.


Il reste maintenant à redescendre. La neige est bonne sur le haut de l’itinéraire. Un peu plus bas le manteau s’est bien ramolli mais nous pouvons néanmoins revenir à skis jusqu’au pont sous la Madone.

Le meilleur est pour la fin. Une daube polenta servit aux concurrents et bénévoles à l’Hôtel des Pèlerins de la Madone.

 

2012_05_05-prom_gelas-8210.jpg

Le repas c'est par là.


Restait plus alors qu’à redescendre sur Nice pour faire la traditionnelle photo souvenir sur la Prom’.


Je ne peux que conseiller cette course tant les personnes qui l’organisent mettent du cœur à l’ouvrage. Merci à toute l’équipe pour ce fabuleux weekend.

 

DSCN3896

Les piliers de la Prom'Gélas.

 

Tous les concurrents semblaient ravis. Vivement l’année prochaine. C’est sûr, on reviendra.

 

Les résultats.

 

2012 05 05-prom gelas 8214De retour de la Prom'Gélas. Enorme souvenir.

Commenter cet article

click 02/07/2014 14:08

Even if it looks exciting, to cycle for that long time and to survive in that extreme climate, it requires great amount of stamina and energy. I am looking forward to go for such an exciting and adventurous trip with my friends.

Allietta Bernard 12/06/2013 13:24


Très bon article bien illustré. Responsable de la revue  du CAF Nice-Mercantour, puis-je proposer à la commission "bulletin" du CAF la publication de cet article ?


Si oui pourriez-vous me faire parvenir les photos par messagerie ?


Merci


Salutations


Bernard ALLIETTA

Dany 09/05/2013 23:02


Ton bonheur de vivre un
tel évènement  est palpable à la lecture de cet article.


De toutes évidences, tes galères n'ont en rien affecté ta bonne humeur et persévérance.


Ton résultat est inouï, BRAVOOOOOOOOO !