Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

Tête des Fétoules – 7 avril

9 Avril 2013, 20:59pm

Publié par yvon

Retour aux affaires.

 

Après un échange de mails avec Thomas et Mich nous tombons d’accord pour une sortie en Oisans.  

 

07-tete-des-fetoules 7906


6 heures du mat, rencard à Flottibulle. Tout le monde est à l’heure. Un peu plus tard nous arrivons à Champhorent en plein brouillard. La météo est aujourd’hui favorable. On devrait trouver un ciel bien dégagé au dessus de 2000 mètres.

On commence par descendre à pied jusqu’au pont sur le Vénéon puis c’est parti pour une longue ascension jusqu’au sommet de la Tête des Fétoules.

 

07-tete-des-fetoules 7865

 

Le brouillard est toujours là. On entre à tâtons dans la combe de la Valla. Plus haut il nous faut déchausser plusieurs fois dans des boules d’avalanche pour sortir au Rama de l’Ours –c’est joli comme nom le Rama de l’Ours-.

Au dessus la pente se calme franchement et par une longue traversée ascendante nous rejoignons l’itinéraire venant du refuge de la Lavey. On s’attendait à trouver une belle trace. Perdu. Personne n’est passé ici depuis la dernière chute de neige. Il va falloir s’employer à la trace.

 

07-tete-des-fetoules 7892

 

Jusqu’à 2800 mètres d’altitude ça va encore mais rapidement l’épaisseur de neige augmente. Nous ne serons pas trop de trois (heuuuu de 2 devrais-je dire car le Mich a la tête des mauvais jours et restera quelques conversions derrière) à nous relayer à la trace.

 

07-tete-des-fetoules 7884


Après une petite visite involontaire de la rimaye on se retrouve dans la pente terminale. Ça brasse encore un peu plus et c’est à pied que nous finirons les derniers mètres. Ouf on commençait à en avoir plein les pattes.

 

07-tete-des-fetoules 7902


Big plaisir à la descente où nous avons profité égoïstement de ces immenses vallons. De la grosse poudre, de la bonne croûte (si si, ça existe) de la croûte immonde (ça c’est fréquent) et de la soupasse infâme voilà qui pourrait résumer ces 2000 mètres de descente. Mais quel plaisir de se retrouver dans le Grand Oisans Sauvage !!!

 

07-tete-des-fetoules 7905

 

 


Commenter cet article