Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

Tour du Charmet de l’Aiguille – 29 décembre.

30 Décembre 2010, 17:54pm

Publié par yvon

La belle surprise du jour.

 

Après avoir pas mal hésité sur la destination du jour, on se retrouve finalement au petit hameau des Roches en Maurienne. La troupe est assez importante. Cécile, Manue, Lio, GG, Seb Nico et moi. Il y aura de la main d’œuvre pour tracer. La bonne surprise vient de l’enneigement. Après avoir consulté le net on n’était pas très optimistes. Peu de sorties décrites dans le secteur ces derniers jours. Pire même les seules infos glanées ça et là n’étaient pas très engageantes quant aux quantités de neige. Finalement, dès le départ dans la forêt on se rend compte que ça passera assez bien.


29-tour-du-charmet-de-l-aiguille 9496

 

Il y a une petite couche de poudreuse et dessous on sent un fond dur. Arrivés à l’Orselle nous quittons le vallon principal pour remonter les belles pentes qui nous conduisent au col du Gleyzin.


29-tour-du-charmet-de-l-aiguille 9505


On se relaie à la trace, il fait beau, que demander de plus ?


29-tour-du-charmet-de-l-aiguille 9509

Passé le col on change d’ambiance on retrouve l’ombre et la température baisse de quelques degrés. Il n’y a aucune trace dans le vallon, les pentes sont pour nous.


29-tour-du-charmet-de-l-aiguille 9524

 

On profite ainsi de la poudreuse jusqu’au niveau d’un grand replat. Petite pause pour remettre les peaux, manger des graines d’oiseaux et boire un coup et nous voilà repartis. Il nous reste à peine plus de 500 mètres pour rejoindre le col de Comberousse.


29-tour-du-charmet-de-l-aiguille 9531

Il y a une belle trace et l’histoire est rapidement écrite. Au col on profite des derniers rayons du soleil. Les premiers mètres ne sont pas grandioses. La neige est très changeante, parfois croûtée, parfois travaillée par le vent mais bien vite tout s’améliore. On aura droit à une bonne poudreuse dense sur près de 1500 mètres de dénivelé.


29-tour-du-charmet-de-l-aiguille 9543

 

Même le sentier dans la forêt est passé nickel. On n’a quitté les skis à cinq minutes du village. Ne restait plus qu’à aller se désaltérer…

 

Le compte rendu sur VOLO.

Commenter cet article

CEI 30/12/2010 22:50



je dirais plutôt que tu n'étais pas très optimiste...