Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

Articles avec #veloski -vttrail

Le Rocher Blanc - 3 mai.

4 Mai 2008, 17:04pm

Publié par yvon

Là où le vélo est indispensable. 


Bien envie d’aller faire un petit tour au Rocher Blanc côté Rieu Claret. La route du col de la Croix de Fer est évidement fermée mais j’imagine que le conseil général gestionaire des routes à commencer le déneigement.
Au delà du Rivier d’Allemont il devrait être possible de faire les 10 kilomètres d’approche à vélo. J’informe Nico du projet qui est tout de suite partant.

 

 
Episode 1 : L’approche à vélo.
Comme prévu, au petit pont sous le Rivier la route est barrée par des rochers.
Nous préparons rapidement les vélos et c’est parti. Les premiers kilomètres sont assez rudes et puis peu à peu on trouve le rythme . Pas mal de coulée d’avalanches encombrent la route mais heureusement une machine est passée et ouvert le passage. Passé Grand-Maison la vue se dégage du côté du col de la Croix de Fer.  Encore quelques tours de manivelles et nous serons à Rieu Claret.


Comme si quelqu’un attendait notre venue, la route n’est pas dégagée au-delà. Les bikes sont posés contre la pancarte marquant la limite de l’Isère et la Savoie.


Episode 2 : Le ski.
On se prépare sans trop traîner. Il est 8 h et le soleil chauffe déjà pas mal les versants Est. Ça risque d’être une bonne soupe pour descendre. Sous le Rocher Pilliozan de grosses coulées se sont déclenchées. Il y a des cassures de plus d’un mètre d’épaisseur, c’est assez impressionnant.


On se pose des questions dans la traversée qui mène dans le vallon sous le Rocher Blanc. Le manteau neigeux est très humidifié, la pente soutenue n’inspire pas trop confiance. Par mesure de précaution on franchit le passage à pied en restant dans les rochers. Un peu stressant ce coin.
Au dessus la pente se calme et le sommet est vite atteint.


On préfère ne pas trop perdre de temps. En cherchant les bonnes orientations la neige est finalement plutôt correcte. Le tout et de laisser les skis bien à plats et ne pas trop appuyer les virages.
De retour à Rieu Claret il ne reste plus qu’à récupérer les vélos et se laisser descendre tranquillement.

Voir les commentaires

Véloski à Chamechaude - 19 avril.

19 Avril 2008, 17:52pm

Publié par yvon

Les 4 saisons

Avec tout le barda sur le vélo bien évidement on attire l’œil. Difficile de passer inaperçu avec un tel chargement. Déjà la voisine me prenait pour un fou, là le doute ne sera plus possible.
Lorsque j’arrive au rancard Porte de France Nico ‘’Padawane’’ et le mOOse sont déjà là. 

                                                                                             Le plus dur reste à faire.

 Nous avons 17 km de montée pour rejoindre le col de Porte. Tout d’abord le col de Clémencières pour se mettre en jambes puis la difficile montée vers Sarcenas avant de rejoindre la route classique du col. Le final est une simple formalité.   

                                                                                         Dans la montée de Clémencières.

Après 1h30 d’effort on pose les vélos. Changement d’activité. Scarpa et Trab remplace le Scott. Quel plaisir de retrouver la glisse. On part en mode diesel jusqu’au moment ou au sortir de la forêt on aperçoit devant nous deux collants pipettes. Subitement le rythme s’accélère. Le temps de faire une photo, ranger l’appareil et mes acolytes se sont éloignés. Fournir un effort violent est le prix à payer pour recoller à la troupe.

                                                                                              Z'ont du mal à rester calme 5' ces deux là.

Heureusement lorsque nous rattrapons les deux furieux – Xavier et Olivier - ça ralenti un peu. Ils ont déjà enquillé plusieurs montées depuis ce matin et nous confirme que la neige est excellente.
 

                                                                                                 Chamechaude, le Paradis.

La belle trace nous conduit jusqu’au câble. Bref passage au sommet et c’est à notre tour de profiter de la poudreuse de la nuit. En effet c’est du bon ski qui nous est offert ce matin. Comme le dit le mOOse, Chamechaude c’est le paradis.
Retour au col. Il nous faut tout recharger sur les bikes, enfiler un bon coupe vent et filer à tombeau ouvert vers la vallée. Ha oui, nous avons quand même fait une étape au Croz chez le mOOse. Face à Chamechaude on a siroté une bière sur sa terrasse, le Paradis. 

                                                                                              Il faut s'habiller dans les descentes.

Bilan : Une sortie véloski ou nous avons bien choisi le jour. Température idéale qui nous a permis de partir light.
Bien évidement le poids est l’ennemi n°1 dans ce genre de pratique. Les skis chaussures et bâtons étaient arrimés sur le vélo. Diverses techniques pour tout ce barda. Nico a fixé ses F1 sur les skis, eux-mêmes attachés le long du cadre. Pour ma part, j’ai modifié un porte-bagages qui permet de transporter les skis verticalement. Je le testais pour la première fois et j’en suis pleinement satisfait. Lors d’un précédente sortie Marc avait lui testé la version compet : Tout sur le sac. Faut dire qu’avec les XP500 ça change un peu la donne niveau poids.
On avait chacun un sac léger sur le dos avec a l’intérieur un coupe-vent haut et bas, les peaux les gants et les lunettes, un cadenas pour les bikes et de quoi réparer une crevaison.
On rajoute une barre de pâte d’amende, trois quarts de litre de flotte l’appareil photo et roule ma poule…
La sortie en chiffres : 2070 m de D+ en 5 h avec l’arrêt bière chez le mOOse. En détail ça donne 1h30 pour la montée en vélo et 52 minutes à skis pour rejoindre le sommet. Le reste du temps (beaucoup) se passe à charger et décharger les vélos, à descendre et à boire des bières au Paradis.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5