Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

Nocturne de Saint Hyl - 27 janvier.

29 Janvier 2010, 20:42pm

Publié par yvon

Nocturne au col de Marcieu.

 

C’est finalement au col de Marcieu que s’est déroulé la 3ème manche des nocturnes grenobloise.

Le parcours change de ceux que nous avons eu jusqu’à présent. Environ 75 mètre de dénivelé sur la piste, dépeautage puis une descente sur une piste forestière agrémentée par quelques épingles. Il faudra bien garder de la vitesse car plusieurs passages nécessitent de pousser sur les bâtons. Au bas de cette descente il faudra remettre les peaux pour passer le relais 20 mètres plus loin à son équipier. On l’aura compris, sur un tracé aussi court, les manip seront primordiales.


nocturne st hil 010


Comme à l’accoutumée je fait équipe avec Nico. C’est lui qui à en charge de faire le premier tour. Apparemment il reprend la forme le bougre. A quelques secondes près nous tournons dans les mêmes temps.

Au fil des passages les virages se creusent et quelques plaques de glace et caillasses apparaissent. J‘apprécie l’éclairage d’une bonne frontale (merci Greg).


nocturne st hil 005nocturne st hil 008

Après une heure de course tout le monde se retrouve. Petite récup jusqu ‘au sommet des pistes avant le traditionnel vin chaud. Après avoir respiré à mort dans le froid, ça fait du bien à la gorge.

La soirée se termine par un petit repas dans le brouhaha du foyer de ski.

Rendez-vous dans une semaine au col de Porte pour la der.

Voir les commentaires

Col de l'Aigleton - La Belle Etoile - 24 janvier.

25 Janvier 2010, 07:16am

Publié par yvon

Le triptyque de La belle Etoile

 

Pas envie de faire de la route ce matin. Un départ de Prabert s’impose. Juste au moment où je pars je rencontre Alizé family. Ils partent du côté du Grand Replomb. J’ai plutôt envie de soleil et préfère aller du côté de La Belle Etoile. Après la sortie d’hier sur les versants Est et Nord Ouest il ne me manque plus que le versant Sud.

J’aime skier seul. Ça permet de toujours rester à son allure. Aujourd’hui ça sera cool jusqu’à lAigleton où une belle trace me conduit. La petite descente juste derrière est en bonne poudre mais déjà il faut remettre les peaux.

Bon, si je veux rentrer pour l’heure de l’apéro il va falloir un peu presser le pas. Les 600 mètres qui me séparent de La Belle Etoile sont vite avalés. La trace est toujours très bonne. Je ralentis un peu l’allure sous le sommet où le couloir est un peu ravagé. Ça risque de ne pas être top pour descendre. Depuis le pied de l’Aigleton je n’ai pas vu âme qui vive et les prétendants au sommet arrivant du Pleynet sont encore 100 mètres en dessous.


belle etoile 005

Finalement la descente du couloir s’avère meilleure que prévu. Les boules cassent bien sous les skis et en trois virages l’affaire est réglée. Peu de temps après je me retrouve sous l’Aigleton. Une dernière manip suivit de la remontée au col et le tour est joué. Il ne reste qu’à apprécier la dernière descente. Il reste un peu de poudre en cherchant un peu. Plus bas, vers le habert d’Aiguebelle les pentes sud commencent à croûter. Qu’importe, la montagne est belle comme le dit la chanson.

Voir les commentaires

Rocher Blanc – Les 7 Laux – Belle Etoile - 23 janvier.

23 Janvier 2010, 21:05pm

Publié par yvon

Une belle rando qui permet de voir du pays.

L’enchaînement Rocher Blanc - Belle Etoile est souvent un bon plan. Dans le sens horaire toutes les descentes se font sur des versants nord où à cette époque de l’année la neige reste bien légère. De plus, Le Rocher Blanc en aller par la Combe Madame ne présente pas un grand intérêt à la descente. La pente n’est pas très prononcée et aujourd’hui il n’était pas possible de skier les 200 derniers mètres pour rejoindre La Martinette.

rocher blanc belle etoile 004rocher blanc belle etoile 011
Arrivée au Rocher Blanc.

L’idée de faire la boucle nous est venue en cours de montée. Nous n’avons tout de même pas fait une heure de bagnole pour 1800 malheureux mètres. Lorsque j’expose mon plan à Nico et au Mich ils sont tout de suite d’accord. L’arrivée au sommet se fait avec le soleil. C’est bien appréciable de se réchauffer un peu la couenne après avoir passé plus de deux heures dans la glacière de La Combe Madame.

rocher blanc belle etoile 030Le Mich en action - Rocher Blanc couloir Nord.

On enquille rapidement le couloir nord car la route est encore longue. Il y a déjà pas mal de traces mais la neige reste très bonne. Après avoir rejoint Les 7 Laux il faut remettre les peaux. Apparemment personne n’est passé par là récemment. Il va falloir tracer pour rejoindre La Belle Etoile.

rocher blanc belle etoile 015rocher blanc belle etoile 034rocher blanc belle etoile 038

La montée au soleil est bien agréable et malgré le déniv dans les pattes le plaisir demeure. Récompense suprême à la descente. Les vallons en rive droite sont encore vierges. On s’en met plein la lampe. Une dernière manip sous les Rochers de L’Evêque permet de basculer dans la combe du Pra. Encore une fois c’est poudre à gogo. Même le retour au Pleynet sur les hors piste bosselés est un régal. Une fois arrivée à la station il ne reste qu’à se laisser glisser jusqu’à La Martinette en suivant la piste à Jannot.

rocher blanc belle etoile 044Montée à La Belle Etoile - Versant Est.

Voir les commentaires

Chamechaude - 22 janvier.

22 Janvier 2010, 15:47pm

Publié par yvon

Prendre un peu de hauteur.

 

Une belle couche de brouillard recouvre  la cuvette grenobloise. Quand on pense qu’au dessus c’est le grand ciel bleu, il devient alors difficile de résister.

Un simple mail suffit à motiver les troupes. Un covoiturage est rapidement organiser et divers petits groupes se forment. Il y a ceux qui vont à Chamechaude, ceux qui choisissent Le Moucherotte parfois même un départ de Casserousse.

chamechaude 001
Aujourd’hui je retrouve Guitoune pour un rapide allé retour sur Chamechaude. Comme prévu le soleil est là. Il n’y a qu’à suivre la trace jusqu’au sommet, ‘’dézipper’’ les peaux et plonger dans la descente.

 

Voir les commentaires

Nocturne de l'Aigle - 20 janvier.

22 Janvier 2010, 10:12am

Publié par yvon

 

2ème manche des Nocturnes grenobloise.

 

Les habitués se retrouvent ce soir sur le domaine de l’Aigle à Lans en Vercors. En fin d’après midi il neige à gros flocons et comme par miracle ça se calme vers 18 heures.

Yannick en maître d’œuvre nous a tracé un parcours d’une centaine de mètre de dénivelé. La première partie se déroule sur piste. On passe ensuite au pied de la cascade avant d’attaquer une traversée en bordure de forêt. Deux conversions plus tard on se retrouve sur une mono trace où il n’est pas possible de doubler. Dépeautage, descente, skating repeautage. Vingt mètres plus haut on passe le relais à son coéquipier. On a à ce moment là environ 8 minutes pour remettre en état son matériel : Enlever la glace des fix, vérifier les peaux…

nocturne de l'aigle 008nocturne de l'aigle 017
Préparation du parcours : Plateforme de dépeautage.                        Départ de la course.

Le parcours est rapide, il faut bien faire glisser les skis. Il n’y a aucune partie raide et le geste rappel plus celui du fondeur que celui du skieur alpiniste. C’est un peu la tendance actuelle. Je trouve dommage pour ma part que les parcours ne soient pas plus technique (conversions, pourquoi pas un passage à pied, descente hors piste).

Malgré tout l’ambiance est toujours aussi conviviale. Ça discute, ça chambre, chacun y va de son anecdote.

Après la course on se retrouve pour la traditionnelle tartiflette party qui est à n’en pas douter un des plaisirs majeur de la soirée.

Grand bravo à Yannick, Fabienne, Thomas et les quelques autres bénévoles qui donnent de leur temps pour que la fête ait lieu. Merci à eux.

Rendez vous mercredi prochain à Saint Hil pour la 3ème manche.

Résultats.

Voir les commentaires

Le Moucherotte - 19 janvier.

20 Janvier 2010, 15:35pm

Publié par yvon

Où sont mes gants ?

Mince, oublié. Tant pis j’aurai froid aux mains.

 

Enfin Le Moucherotte est en bonnes conditions.  Ça fait plaisir car avec un début d’hiver peu enneigé les spots ‘’after taf’’ grenoblois n’étaient pas trop fréquentables.

le moucherotte 005

Pas grand monde ce soir sur l’itinéraire. J’ai simplement croisé un skieur solitaire.

Lorsque j’arrive au sommet la ville tout en bas et déjà dans la pénombre. Je reste quelques instants à profiter des derniers moments du jour avant de redescendre.

 

 

Voir les commentaires

Le Tabor - 17 janvier.

17 Janvier 2010, 20:40pm

Publié par yvon

Padawan le freerider.

 

Il neige ce matin Au Chalet. Il y a déjà un peu de monde lorsque nous arrivons (Seb Nico JM et moi) au parking. Début de rando tranquille en forêt. Un peu plus haut Pascal nous rejoint. Par moment on pense que le ciel va s’ouvrir mais un instant plus tard il neige à nouveau. Sur l’arête près du sommet il y a du fort brouillard, aucune visibilité.  Masque (pour certains) et coupe vent sortent des sacs et on enquille la descente. Pour éviter de se paumer nous longeons l’arête Nord. Les traces sont toutes recouvertes et on avance avec prudence.


dévoluy 058

Petite pause tout les 50 mètres pour se regrouper. On voit alors Nico bien trop prêt de l’arête. Seb lui crie de tirer à gauche. Au même moment la corniche s’effondre  sous ses skis et Padawan disparaît de notre vue. On remonte au plus vite dans la tempête. Nico a glissé d’une vingtaine de mètre dans le versant est et s’est miraculeusement arrêté au bord du vide. Putain l’angoisse ! On ne peut pas grand-chose pour lui. Il a de la neige jusqu’au ventre. Nicnic réussit quand même à quitter ses skis et remonte vers nous. On ne peut que lui tendre un bâton pour franchir les derniers mètres. Plus de peur que de mal au final mais on n’est pas passé loin de la cata.


dévoluy 059dévoluy 062

Nico sort des ténèbres.

Une plaque hier pour le mOOse, une corniche aujourd’hui pour Nico vivement le taf demain…

Le reste de la descente s’est passée sans encombre heureusement.

Voir les commentaires

Le Nid - Tête de Lapras - 16 janvier.

17 Janvier 2010, 17:44pm

Publié par yvon

Si à 50 ans t’as pas des XP 500 t’as raté ta vie !

C’était la phrase du jour.

 

Aujourd’hui on sort de notre tanière Belledonesque pour une virée en Dévoluy. Ce massif a été copieusement arrosé ces derniers temps et il y a une belle épaisseur de neige. Revers de la médaille le vent du sud à soufflé fort et pas mal de pentes se sont vues accumulées par de gros transport de neige.


dévoluy 001

Le Vallon du Mas

Le programme du jour se passe dans le Vallon du Mas. Toutes les pentes sont bien garnies, heureusement les versant Est ont déjà purgés sinon ce n’est pas certains que nous serions passés. Il est un peu plus sécurisant de remonter sur une coulée que sur une pente de neige épaisse. Vers 2400 mètres la pente s’adoucit le temps d’une traversée. Au dessus une dernière bosse donne accès au Nid


dévoluy 007dévoluy 011

Fab mène bon rythme.                                                                                                             Elle est bonne hein ???

Nous décidons de descendre un peu dans la Combe de la Prison. Il fait jour blanc et le relief est parfois difficile à évaluer. Le mOOse ouvre la marche. La neige est bonne et la vigilance de chacun n’est pas au plus haut. Soudain, dans un ressaut un peu plus raide on entend un léger wouffff. La pente vient de casser juste en dessous de Christophe. Heureusement il ne s’est pas fait entraîner. La coulée grandit rapidement et finit sa course une trentaine de mètres plus bas.


dévoluy 024

La plaque partie sous les pieds du mOOse.


Tout le groupe rejoint rapidement des pentes moins raides. L’alerte a était chaude.

Nous remettons les peaux et remontons au col de Lapras. 200 mètres au dessus, après quelques conversions dans une bonne croûte nous arrivons à la Tête de Lapras.


dévoluy 015dévoluy 040

Montée et descente de La Tête de Lapras


Le retour par Pivallon était notre projet mais après la mésaventure du jour et la vue des accumulations dans le vallon nous avons préféré revenir par l’itinéraire de montée. On rencontre tous type de neige dans la descente du pire et du ‘’pas tant pire’’. On assistera le sourire aux lèvres à quelques jolis roulés boulés. La dernière partie au niveau de Pierre Oisel nous offrira une belle poudreuse pour les derniers virages.

Voir les commentaires

Nocturne de Chamrousse - 13 janvier.

17 Janvier 2010, 17:33pm

Publié par yvon

C’est reparti.

 

Après un bon échauffement avec Nico on se retrouve sur le front de neige pour le briefing d’avant course. Thomas explique le parcours. Contrairement aux éditions précédentes le passage du relais se fera en descente. Il faudra ensuite mettre les peaux et s’élancer dans la montée. Tout d’abord une partie peu raide et assez longue puis deux coups de cul successifs mèneront au dépeautage. La descente commencera par une traversée puis le mur final conduira sur la zone de relais.


nocturne de chamrousse 006

Malgré son manque d’entraînement Nico accepte de partir le premier. De toute façon il ira je pense aussi vite que moi. Je n’aime pas les départs rapides et me retrouve souvent à l’arrière. Nico fait un bon premier tour. Je m’élance pour ma boucle. Manip impec, ça se gâte un peu sur le faux plat où j’ai du mal à tenir le rythme. La partie raide me remet sur le bon tempo. Dépeautage nickel avant d’enchaîner le bas des Gaboureaux à mac 12. Aller Nico à toi…


nocturne de chamrousse 001P1130003P1130001

Les tours s’enchaînent ainsi pendant 1 heure. Fin de course, finalement Nico avec son peu d’entraînement s’en est bien tiré. Nul doute qu’avec une ou deux sorties bien préparées il retrouvera rapidement son niveau d’entant.

Le meilleur est pour la fin. Le green chaud adoucit les bronches. J’en abuse plusieurs fois. Le repas et la remise des prix clôturent cette belle soirée. A mercredi prochain sur le domaine  de l’Aigle à Lans en Vercors.

Voir les commentaires

Les Nocturnes de Ski'alp

13 Janvier 2010, 09:39am

Publié par yvon

C’est reparti.

 

Le challenge des nocturnes de Grenoble reprend ce soir à Chamrousse. La formule reste inchangée.

De quoi s’agit-il ?  Un parcours d’une petite centaine de dénivelé. Une équipe de 2 coureurs se relayant. Après une heure de course on comptabilise les tours.

nocturne de chamrousse 005

Rien de plus simple. Pas besoin d’avoir un niveau homogène, chacun est à bloc pendant son relai.

Vous pouvez courir avec votre grand-mère, votre copine ou même le champion du monde…

Ambiance vin chaud (j’espère) et bonne humeur garanti.

Plus de détails sur le site du DSA

Voir les commentaires

1 2 > >>