Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

Rochers de Comboire - 30 juin.

30 Juin 2011, 21:21pm

Publié par yvon

Petite sortie de fin d’aprem avec les collègues du taf.  On a fait un peu de tricotage autour des Rochers de Comboire.


06-juin-1184.JPG

Température idéale pour rouler. Après quelques crampes et une ou deux gamelles chacun est reparti satisfait.

Voir les commentaires

La Bastille – Vierge Noire – 30 juin.

30 Juin 2011, 15:26pm

Publié par yvon

En ce moment je zappe de plus en plus souvent le repas du midi pour une petite sortie au grand  air. Va falloir que je m’organise un peux mieux car je commence à saturer des sandwichs.


la-bastille_corenc-village-004.jpg

Aujourd’hui, parcours vers La Bastille puis  La Vierge Noire. J’ai ensuite poursuivi ma route en direction du Sappey histoire de faire un peu tourner les jambes. Même en semi rigide le rendement n’est pas très bon.

Je récupère rapidement un sentier,  il est temps de redescendre.

Voir les commentaires

La Bastille – Mont Jalla - 29 juin.

29 Juin 2011, 19:26pm

Publié par yvon


De la route, des sentiers, des escaliers voilà le programme de la mi journée.


06-juin-1177.JPG

 

A part ça, il faisait moins chaud qu’hier et c’était pas plus mal.

 

Voir les commentaires

Le Moucherotte - 28 juin.

29 Juin 2011, 07:48am

Publié par yvon


Pour espérer échapper à la chaleur mieux vaut prendre un peu d’altitude. Direction Saint Nizier pour une montée au Moucherotte par la face Est. Le départ par le bois de Poussebou est encore au soleil mais un peu plus loin sous Château Bouvier le versant est repassé à l’ombre. Dans la forêt il y a même un peu de fraicheur.


06-juin-1171.jpg06-juin-1173.jpg


Le passage du câble est vite franchi. Je ne me lasse jamais de ce paysage. Tout en bas la ville, au dessus le sommet. Encore 300 mètre pour monter là haut. Le sentier chemine dans les barres rocheuses avant de rejoindre la table d’orientation qui marque le sommet.

Je profite un moment de la relative fraicheur des lieux avant le retour dans la fournaise.

Voir les commentaires

Tour du Grand Galibier - 26 juin.

28 Juin 2011, 07:31am

Publié par yvon

Le grand beau temps annoncé est propice aux longues sorties en montagne. En prévision de l’Ultra Raid de la Meije et pour vérifier le choix des horaires je prévois de faire la première boucle du parcours. Michel est de la partie.

 

Pour cette sortie j’ai laissé le semi rigide pendu sur son crochet au garage. Je commence à douter que c’est lui qui entretient ce maudit mal de dos. En fait à l’usage rouler en tout suspendu ne changera pas grand-chose et après une heure sur le bike les lombaires sont toujours autant douloureuses. Bilan : Quand on à mal au dos ce n’est pas un meilleurs confort sur le vélo qui change la donne.

A 8h30 on se retrouve à Villard d’Arène. Direction le col du Lautaret. Le ton est vite donné et après quelques kilomètres il faut déjà porter le vélo. Au col on peut faire le plein d’eau. Sur ce genre de parcours il est intéressant de savoir où il sera possible de faire le plein de flotte. Ça permet de partir léger mais en ayant toujours de quoi hydrater la machine. Je passe sur le petit fourvoyage dans les champs pour rejoindre Les Sestrières au pied du Galibier.


tour du grand galibier 002Un peu avant d'arriver au col du Lautaret.


On attaque à présent un gros morceau du parcours. Malgré quelques coups de cul la piste qui mène au col est bien roulante.

Lorsqu’on songe que jusqu’en 1938 les coureurs du Tour de France passaient par là, on se dit qu’avec nos beaux vélos tout neufs on n’a pas trop de mérite.


canova alavoine galibier 1924images

 

Au tunnel on laisse la route du col. Pour l’Ultra Raid ça sera ‘’0 Km bitume’’.

 

tour du grand galibier 004

Sous le col du Galibier.


Ça veut dire qu’il faut mettre le vélo sur le dos pour rejoindre la  table d’orientation une centaine de mètres au dessus.

 

tour du grand galibier 008

Au sommet du Galibier (table d'orientation).


Une belle descente nous attend. Le départ est assez raide ensuite le sentier longe le ruisseau de Fontaines Lombarde puis redescend toute la combe de Mortavieille jusqu’à proximité du hameau de Bonnenuit.


tour du grand galibier 018Descente dans le vallon de Mortavieille.


Nous sommes à présent au pied de la deuxième difficulté du jour. Jusqu’à la bergerie de la grande Charmette ça passe encore en vélo mais au dessus il faut pousser puis…porter.

A Plan Lachat Michel m’abandonne. Ça fait déjà un moment qu’il a la tête des mauvais jours et visiblement sa forme ne s’arrange pas. Il va rentrer tranquillement par la route.

Je poursuis seul ma route vers Les Rochilles. La piste n’est pas très raide mais le sol graillonneux n’est pas propice à la bonne adhérence des pneus. Pas facile de se mettre en danseuse pour soulager le dos. Je me résous à rester callé sur la selle et d’attendre patiemment que les kilomètres défilent.

Il commence à faire franchement chaud. J’ai hâte d’arriver sur le sentier en balcon qui rejoint le lac des Cerces. Je sais qu’il faut monter à 2350 m pour y arriver. Ouf le voilà. Le sentier est bien roulant jusqu’au lac ce qui me permet de récupérer un peu.

 

En route pour le col de la Ponsonnière.

 

Le col de la Ponsonnière est en ligne de mire. Cette partie est vraiment très belle. Il est possible d’en faire pas mal sur le vélo et les quelques passages à pied donnent un peu de variété à la montée.

Il y a pas mal de monde au col et je ne m’éternise pas. Au début la descente est assez roulante mais quelques zones sont tout de même bien cassantes. Pas facile de récupérer sur ce type de parcours.

A l’Alpe du Lauzet je refais le plein d’eau. Les plus grosses difficultés sont derrière moi mais il reste encore pas mal de chemin pour rentrer à la maison.

Grosse chaleur sur le chemin du Roy ensuite il y a la belle petite descente sur le tunnel des Vallois puis jusqu’au fond de la Guisane.

 

Chemin du Roy. Descente sur le tunnel des Vallois.

 

La remontée au col du Lautaret me parait bien raide. Je me dis qu’une fois au col la partie sera gagnée.

En fait une fois arrivé vers Le Fond des Vives le sentier disparait presque totalement. Il y a bien ça et là quelques sentes mais elles ne sont pas très faciles à suivre et il faut bien souvent mettre pied à terre.

J’arrive au lac du Pontet bien cramé. Heureusement je suis désormais en terrain connu. Un dernier effort me conduit à l’Aiguillon.

Yessss, j’aperçois Les Hières, il ne reste plus qu’à redescendre.

Voir les commentaires

Kilomètre Vertical du Mont Blanc – 24 juin.

27 Juin 2011, 14:49pm

Publié par yvon

webLe calendrier des Vertical Kil commence à être bien fourni. Chamonix se devait d’avoir son épreuve. Cette nouvelle course se passe dans le cadre du marathon du Mont Blanc.

Le parcours part du centre de Chamonix et grimpe jusqu’à Planpraz.

Les 2 kilomètres annoncés sont pour le moins sous estimés. En réalité sur les 700 premiers mètres l’itinéraire remonte un sentier aux nombreux lacets augmentant sensiblement la distance annoncée. Dans la partie finale la pente se durcit et les passages sont plus techniques. Il y a pas mal de passages câblés et on trouve même quelques échelons scellés au rocher. Pour des raisons de sécurité les organisateurs ont interdit l’usage des bâtons. Discutable mais c’est pour tous le monde pareil.

La course se déroule en contre la montre avec un départ toutes les trente secondes.

On débarque à Cham vendredi aprem. Après avoir récupéré les dossards au centre sportif on file vers le centre ville où est donné le départ de la course. Avec tout ce monde ce n’est pas très facile de s’échauffer dans la ville. C’est encore moins évidant à gérer quand on sait que les heures de départ ne sont pas respectées. En effet, chaque fois qu’il y a un absent sur la ligne les organisateurs font partir le suivant. Impossible donc de s’éloigner sous peine de louper le départ. Pour couronner le tout, les départs ne respectent pas les numéros de dossards. Espérons que c’est petits soucis de jeunesse soient corrigés l’an prochain.


24-vertical-kil-du-mt-blanc 1115

A 17h10 je m’élance pour mon Km. Départ sur la route plutôt laborieux. Heureusement  dès que je rejoins le sentier je me sens un peu mieux. La pente n’est pas très raide et en adoptant une foulée courte j’arrive encore à courir. Je ne vais guère plus vite qu’en marchant mais moralement c’est assez profitable.


24-vertical-kil-du-mt-blanc 1125Thierry Bochet en bonne forme.


Je suis surpris par le nombre de spectateurs venus encourager les coureurs.

Vers la mi-parcours la pente se redresse un peu. A partir de ce point j’alterne marche et course. Plus haut, vers les 700 mètres la pente prend encore quelques degrés. L’itinéraire se faufile entre de petites barres rocheuses. Dans ce passage il faut rester bien concentrer pour que la progression reste efficace. 


24-vertical-kil-du-mt-blanc 1112

Je commence à entendre les encouragements des spectateurs qui sont au sommet. En levant les yeux j’aperçois la gare d’arrivée du télé. Il reste quelques escaliers à franchir puis une dernière traversée avant d’apercevoir l’arrivée. Je me force à recourir pour franchir la ligne.

visuelParcourskmverticalAprès une petite pause au sommet on redescend tranquille par les bennes. On peut voir les derniers coureurs (les meilleurs) à l’œuvre. De loin on reconnait la foulée de Serge. Impressionnant. Finalement il y aura plus rapide que lui aujourd’hui. Emmanuel Vauban meilleur temps à ce jour sur le Km vertical (Fully) gagne cette première édition.

Après la course il ne restait plus qu'à prendre un bon repas accompagné d’une bonne bouteille. En dessert il a fallu choisir entre crumble et clafoutis. Choix difficile s’il en est. Je n’ai pas pu résister à gouter les deux.

 

Les résultats.


24-vertical-kil-du-mt-blanc 1131

Corinne, seconde de ce vertical kil à moins d'une minute de Laetitia.

Voir les commentaires

Le Moucherotte - 21 juin.

22 Juin 2011, 21:32pm

Publié par yvon

Pèlerinage annuel.

 

Comme tous les ans à pareille époque je rends visite au scialet du Moucherotte. Au fond du trou il reste souvent une belle épaisseur de neige. J’avais quelques doutes cette année à cause du faible enneigement de l’hiver passé.


21-le-moucherotte 1092

Surprise en me penchant au bord du trou, il restait encore de la neige au fond.  C’est une drôle de particularité géologique. Certes on trouve fréquemment de la neige ou de la glace au fond des gouffres mais là c’est presque en surface (à peine 4 ou 5 mètres) qu’elle se trouve.


21-le-moucherotte 1094

Après cette petite visite j’ai poursuivi ma balade vers le sommet des falaises. La vue sur la vallée est magnifique. En se approchant du bord on peut découvrir le dédale de vires qui parcourt la face Est. Il existe une multitude de passages qui permettent de faire une grande traversée dans la Grande Roche Saint Michel. Un brin de corde, quelques clou et en route pour l’aventure. Ça sera pour une autre fois…

 

21-le-moucherotte 1102

Voir les commentaires

Le Défi du Facteur - 19 juin.

20 Juin 2011, 21:41pm

Publié par yvon

Le Défi du Facteur est un kilomètre vertical mais contrairement à pas mal d’autres courses de ce type la distance est ici assez longue. Presque 6 kilomètres pour les 1000 mètres de dénivelé. Jadis ce sentier était emprunté par le facteur qui montait distribuer le courrier aux habitants de Villard Reymond. En hiver ça devait être le seul visiteur qui montait là-haut. A n’en pas douter sa venue devait être très attendue.


19-defi-du-facteur 1072

 Le parcours est donc relativement roulant. Il y a cependant quelques sections assez raides qui justifient à mon sens l’emploi des bâtons. Ce choix n’est pas partagé par la majorité des coureurs mais il est difficile de tirer des conclusions sur la meilleure technique à adopter.

Le départ a lieu dans le centre de Bourg d’Oisans. Il faut tout d’abord négocier plusieurs hectomètres de plat sur le bitume avant de s’engager sur le sentier. Bien vite j’ai du mal à suivre l’allure des premiers. Je recule dans le peloton attendant avec impatience que la pente s’élève. Le sentier arrive enfin et le peloton s’étire en une longue file indienne.

Ceux qui étaient mal placés au départ commencent à doubler sur les bords. L’étroitesse du chemin ne s’y prête guère et je sais qu’il faut encore rester un peu patient. On brûle vite des cartouches en pareille situation. Juste après le paravalanche le terrain se dégage un peu et je parviens à gagner quelques places. Sur ce genre de course chaque mètre est bien difficile à gagner. Chaque fois que je rattrape un coureur je me focalise sur le suivant. Cette situation est bien motivante mais plus on rejoint du monde plus il devient difficile de grappiller des place.


19-defi-du-facteur 107619-defi-du-facteur 1081


Aux 800 mètres j’entends les encouragements du Sarde venu nous encouragé. Il me dit « C’est moins raide ici, lâche tout ». Il est marrant lui. Ça fait depuis Bourg d’Oisans que je lâche tout !

C’est vrai qu’à partir de là le sentier laisse place à une piste forestière qui par une grande traversée rejoint le Col de Solude. Je me souviens qu’en 2009 pour la première édition de la course j’avais trouvé ce passage bien long.

Après une petite descente le final est en vue. Une piste goudronnée permet de rejoindre l’arrivée Les derniers mètres sont bien raides. Un dernier virage à gauche et la ligne est franchie.


19-defi-du-facteur 1091

La course a connu un joli succès. 126 coureurs avaient répondu présent. Faut dire que l’accueil les organisateurs et des bénévoles est irréprochable. Le méchoui polenta  d’après course servit au gîte de l’Eau Blanche  vaut à lui seul le déplacement.


19-defi-du-facteur 1090


Les résultats.


Voir les commentaires

La Bastille - 17 juin.

17 Juin 2011, 22:34pm

Publié par yvon

Pour voir si mon mal de dos n’est pas un peu amplifié par le semi rigide, le Scott Strike reprend du service. Dès les premiers tours de roue, je me sens sur le vélo. La position relevée est nettement plus confortable. Il va falloir tester sur une longue sortie pour voir si cette bonne impression est une réalité ou non.


06-juin 1065

Ma sortie du jour a été écourtée en arrivant à La Bastille. Un gentil chasseur alpin m’a indiqué qu’il y avait une cérémonie et des démonstrations d’hélicos avec tir de mortier ! ?...

J’ai cru à une plaisanterie mais je n’ai pas pu poursuivre ma route. Demi tour et retour direct à la case départ.   

Voir les commentaires

Le Grand Serre - 14 juin.

15 Juin 2011, 18:34pm

Publié par yvon

Ma Verticale à moi.

 

Retour sur Le Grand Serre. J’avais envie de voir comment était le tracé de La Verticale 15 jours après la course. Dans la forêt la sente est à présent bien marquée. Il n’y a que dans les derniers mètres que le sol est meuble. Pour le reste la trace est bonne. Dans la prairie la vieille herbe commence à disparaitre laissant la place à un beau gazon bien vert.

Toujours aussi difficile ce parcours dès que l’on veut accélérer. Les pulsations montent rapidement et les jambes brûlent. Il ne faut pas trop souvent regarder en haut sous peine de prendre un bon coup au moral.

La partie la plus raide se situe juste au dessus de la mi-parcours et la pente redevient un peu plus humaine au 800 mètres.


06-juin-1050.jpg

 

Il faut en avoir un peu gardé sous le pied pour négocier le final correctement.

La vue sur les lacs du plateau Matheysin est la récompense de l'effort qu'il à fallu fournir pour parvenir au sommet.



tour cycliste 1046591 - powered by Wandermap 

Voir les commentaires

1 2 > >>