Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

Aiguille de La Saussaz – 31 juillet.

31 Juillet 2011, 16:49pm

Publié par yvon

Juste pour le plaisir de faire quelques virages.

 

C’est en descendant du Goléon hier que m’est venue l’idée. Le mois de juillet pourri que nous venons de subir a eu un effet bénéfique sur les glaciers. En altitude une belle couche de neige est tombée et au dessus de 2800 mètres le manteau neigeux s’est bien transformé.

6 heures du mat à Valfroide. Le soleil n’est pas encore levé. Je charge les skis et les chaussures sur le sac. Me voilà parti pour de 1000 mètres de portage. Heureusement le matériel léger permet de faire passer la pilule. A y regarder d’un peu plus près mon sac n’est pas plus lourd que celui des randonneurs à pied.


31-aiguille-de-la-saussaz 1390

Après 1h45 d’effort je suis à pied d’œuvre. La neige a bien gelée cette nuit  et le manteau est parfaitement lisse.

Je remonte la rive gauche du glacier Lombard jusqu’à venir butter au pied du versant Est des aiguilles de la Saussaz.


31-aiguille-de-la-saussaz 1407

 

Je repère les meilleurs passages pour la descente car cette face est assez rocheuse et les pierres ne sont jamais très loin.

Petite halte au sommet. Je prends le temps de faire le tour du propriétaire. Juste en face il y a du monde au Goléon.


31-aiguille-de-la-saussaz 1398Aiguille du Goléon.


J’ai hâte de chausser. L’enneigement me permet de partir du sommet.


31-aiguille-de-la-saussaz 1400

 

Je ne m’en prive pas. Un peu plus bas il faut tout de même louvoyer entre les rochers mais tout passe à ski. Une belle moquette permet de beaux virages. Je me laisse ainsi glisser en rive droite du glacier juste sous la face nord du Goléon, étonné de rencontrer de telles conditions. 


31-aiguille-de-la-saussaz 1409Les aiguilles de la Saussaz.


Vers 2900 mètres je remets les peaux. Il faut que j’équilibre le ratio portage/ski. Cette fois je monte au petit col sur l’arête du Goléon. La neige est un peu plus dure sur ce versant mais la descente sera aussi bonne que la précédant.


31-aiguille-de-la-saussaz 1414

Au pied des derniers névés j’ai quitté les skis et remis les baskets. Le retour fut un peu moins drôle.

Voir les commentaires

Le Goléon – 30 juillet.

31 Juillet 2011, 16:48pm

Publié par yvon

Ce matin c’est vers le Goléon que se porte mon choix. L’itinéraire par le lac et le glacier Lombard est très classique mais il est relativement long.

Je décide de monter directement par le chalet de la Celle et les Rochers  du Vallon. Passer par là est bien plus direct mais il n’y a pas de sentier. Après une première partie d’ans les alpages il faut remonter un grand éboulis schisteux plutôt instable.

200 mètres sous le sommet on rejoint l’arête Sud. Dans cette dernière partie il faut se fier à son instinct pour trouver les meilleurs passages.


07-juillet 1378

Arriver au sommet on se retrouve sans doute sur le plus beau belvédère pour observer La Meije. Au nord le massif de la Vanoise semble tout proche et tout au fond la vue s’étend jusqu’au Mont Blanc.

Pour éviter de revenir sur mes pas je descends par l’arête ouest. Certains passages sont encore bien enneigés. Les baskets ne sont pas les meilleures chaussures pour ce type de terrain. Méfiance.

Un peu plus tard j’arrive sur le glacier. La neige dure permet de descendre rapidement. Vers 2800 mètres je me retrouve au bas des derniers névés. Le terrain est sec à présent. Au petit trop je regagne Valfroide avec une idée en tête.

Voir les commentaires

Boucle en Queyras – 29 juillet.

31 Juillet 2011, 16:45pm

Publié par yvon

C’est toujours avec plaisir que je fais ce tour. Entre Briançon et Guillestre la route n’est pas très intéressante à cause de la circulation mais le profil descendant permet de ne pas passer trop de temps dans cette partie. Pour le reste il n’y a rien à redire. La remontée des gorges du Guil est magnifique. Et que dire de la combe de l’Izoard ? On traverse tout d’abord le village d’Arvieux. La difficulté augmente d’un ton et la pente reste soutenue jusqu’à Brunissard


07-juillet 1377

 

A la sortie du village on entre de plain pied dans le col. La route monte en lacets pour rejoindre la Casse Déserte. L’histoire du Tour de France est étroitement liée à ce lieu mythique.

Après une petite descente on passe devant les stèles en la mémoire de Fausto Coppi et Louison Bobet.

 

07-juillet 1376

 

Il reste alors un peu moins de 2 kilomètres pour parvenir à l’Izoard. A n’en pas douter, ce col est dans le top ten des plus belles routes des Alpes.

La descente pour rejoindre Briançon est de toute beauté. Virages techniques ou grande courbes où le compteur s’affole souvent. Prudence néanmoins car il y a du monde sur la route.

Voir les commentaires

Le Peyrou d’Amont – 27 juillet.

31 Juillet 2011, 16:43pm

Publié par yvon

Entre les gouttes.

 

Le ciel est bien plombé ce matin. J’hésite un instant mais après réflexion je me dis que ça sera peut être pire cet après midi.

Mon choix se porte pour une petite balade à pied. Descente à La Grave par l’Escalier. La suite c’est 1000 mètre de déniv depuis La Romanche  jusqu’au Peyrou d’Amont. Le sentier alterne les passages raides avec des parties plus roulantes.


gare du peyrou d'amont 001

Avec Seb (Louvet) on a évoqué l’idée d’une course ici. Pourquoi pas un kilomètre vertical voir même une montée sèche jusqu’au col des Ruillans. La présence du téléphérique pourrait grandement faciliter l’organisation. Reste à trouver des partenaires et la motivation pour concrétiser le projet.

Voir les commentaires

Vallée de la Bérarde – 26 juillet.

31 Juillet 2011, 16:41pm

Publié par yvon

 Belle cueillette.


Comme tous les ans je consacre une journée à la cueillette des myrtilles. C’est assez long pour les ramasser, encore plus à pour les triller mais quel plaisir de les déguster. On les apprécie nature, sur une tarte ou encore en confiture.


myrtilles (1)

 

Aujourd’hui c’est dans la vallée de la Bérarde qu’on est allés les ramasser. Les plans sont très garnis et les fruits bien mûrs. En un temps record la cueillette était terminée.

Voir les commentaires

Tour du grand Galibier – 25 juillet.

27 Juillet 2011, 17:53pm

Publié par yvon

On se retrouve ce matin avec Paulo pour le tour du Grand Galibier. Daniel (qui est en repérage pour l’Ultra Raid) se joint à nous. Même si j’ai déjà fait ce tour il y a quelques semaines je n’ai pas refusé la proposition de Jean Paul. Il faudrait être difficile pour refuser ce tour.


tour du gd galibier 003

Il fait frisquet ce matin et dans la montée du Galibier il y a par endroit de la glace sur la piste. Après le rustique portage pour arriver à la table d’orientation on redescend au col. Quelques plaques de neiges rendent le passage un peu glissant.

Petite pause dans la combe de Mortavieille pour réparer une crevaison.

On attaque ensuite la deuxième montée du jour. Le sentier remonte en rive gauche du torrent de la Valloirette pour rejoindre Plan Lachat. Il faut encore monter par la piste des Rochilles pour parvenir sur le sentier en balcon qui conduit au Lac des Cerces. On aperçoit là haut le col de la Ponsonnière.


tour du gd galibier 011

Cette partie est de toute beauté. Il y a un peu de portage mais dans l’ensemble ça cycle pas mal.

Le ciel s’est d’un seul coup assombri et un petit vent froid nous glace les os. Dans la descente la pluie nous rattrape. Le sol devient bien glissant et il faut se méfier dans les passages rocheux. L’Alpe du Lauzet marque la fin des difficultés.


tour du gd galibier 013

 

Il ne reste plus qu’à faire la grande traversée sur  le Chemin du Roy avant de redescendre sur le tunnel des Vallois.

La boucle est bouclée. Splendide même (surtout) avec cette météo.

Voir les commentaires

Lac du Goléon - 24 juillet.

27 Juillet 2011, 17:50pm

Publié par yvon

La météo pour le moins capricieuse me dissuade de trop m’éloigner. Le sol est trempé je laisse donc le VTT pendu à son clou et sors les baskets.


lac du goleon 001

Nouvelle petite visite au lac du Goléon. Je prends au plus raide histoire de monter un peu dans les tours.

Tout au fond, les Aiguilles d’Arves sont bien plâtrées. La neige était même au lac tôt ce matin. Un bien drôle d’été.

Voir les commentaires

Col du Lautaret – L’Aiguillon – 23 juillet.

27 Juillet 2011, 17:43pm

Publié par yvon

Avec Paulo nous sommes à nouveau sur le parcours de l’Ultra Raid pour effectuer les derniers repérages. Il reste encore à définir quelques passages pour que l’itinéraire passe le moins possible sur les routes.

Au départ des Hières on rejoint Le Chazelet. Le sentier de Notre Dame de Bon Repos nous conduit ensuite aux Fréaux. Ça sera la dernière descente de l’Ultra Raid. Ce passage est bien technique mais le single est assez propre. Un peu de concentration et sa passe sans problème. Il faudra ensuite traverser le camping avant l’ultime coup de cul qui conduira à La Grave point final de l’épreuve.


col du lautaret l'aiguillon 003

A Villar d’Arêne on se retrouve sur le début de l’itinéraire. Jusqu’au village du Pied du col il n’y a pratiquement pas de difficulté. Ensuite ça se corse un peu. La piste devient raide et il faut se faire violence pour passer sur le vélo. Pas sûr que ça soit très rentable. Après avoir traversé la route le GR nous amène au Col du Lautaret.  Il faut à présent descendre sur Les Sestrières. Inutile de chercher un sentier, il n’y en a pas. C’est au feeling qu’il faut avancer.


col du lautaret l'aiguillon 006

 

Ce passage fait moins de 3 kilomètres, le profil est descendant pourtant il nous faudra plus de vingt minutes pour parvenir au épart de la piste du Galibier. La moyenne en prend en coup. Ceux qui ne connaissent pas les lieux seront peut être un peu surpris de constater que le parcours même s’il y a peu de portage n’est pas toujours très roulant.

En tous cas le parcours élite sera réservé à… l’élite.

On laisse la boucle du tour du Grand Galibier pour rejoindre directement le tunnel des Vallois où on retrouve l’itinéraire.  Après un passage spectaculaire sous la route on descend la Guisane pour arriver sur le GR qui remonte au Lautaret. Ça roule assez bien au début mais plus haut  le sentier devient très raide et il faut à nouveau s’employer pour tout passer à vélo.

Le passage au col marque à la mi parcours de l’Ultra Raid.


col du lautaret l'aiguillon 014

La partie qui suit fait la transition entre Les Cerces et Emparis. Il ne faut cependant pas la sous estimer la difficulté de ce secteur car même si c’est assez roulant il y a encore quelques rudes montées pour parvenir au sommet de l’Aiguillon.

La descente sur Valfroide est toujours magique. Il ne reste plus qu’à revenir aux Hières.

Voir les commentaires

Kilomètre Vertical de Manigod - 20 juillet.

20 Juillet 2011, 14:37pm

Publié par yvon

Je saisis l'opportunité de venir courir cette 2ème manche du challenge de Kilomètre Vertical de Manigod dans le massif des Aravis. 3 jours après La Cheminée de la Balme je reste dans l'ambiance de l'effort vertical.

En 2 ans ce type d'épreuves semble prendre de plus en plus d'importance dans le calendrier.

Arrivé sur place je récupère mon dossard puis je pars m’échauffer sur le parcours. Le départ de la course est situé 300 mètres en dessous du col de Merdassier (lieu des inscriptions). Le plateau sera bien relevé ce soir. Kilian Jornet, Pierre Chauvet, Seb Chaigneau ou encore Christophe Basson ont répondu présent. Chez les filles la lutte sera aussi sévère. Axelle Mollaret et Fiona Porte vont se disputer un bon duel.


 20-kv-manigod 1298 kilian, ça traine pas...

 

Après le briefing tout le monde rejoins le départ vers le hameau de Comburce.

19 heures, c’est parti. On commence sur une piste forestière bien raide. La pente est tout de suite difficile. La pluie des heures précédentes a rendu le sol boueux et les appuis sont bien glissants.


20-kv-manigod 1315 20-kv-manigod 1318

 

Au tiers du parcours après un bon replat on repasse devant La Vieille Ferme. Il y a pas mal de spectateurs et  les encouragements sont là pour nous motiver. Malheureusement ce n’est pas encore le moment du buffet…

DSC00290La suite de l’itinéraire remonte le long du téléski du grand Chamois. C’est toujours aussi raide. Manu est juste devant moi. Ça me fait un bon point de mire mais après un petit espoir, j’abandonne rapidement l’idée de pouvoir revenir sur lui. Je plafonne à une vingtaine de mètres sans pouvoir rien reprendre. Plus haut je n’arriverai même plus à suivre son rythme. Après le téléski on suit une arête un peu moins raide. Le terrain devient plus rocheux et il faut bien regarder où mettre les pieds pour suivre le meilleur cheminement.

En levant les yeux j’aperçois l’arrivée. Elle semble toute proche mais ce n’est pas encore gagné. Il y a un coureur juste derrière moi et les ‘’Aller Fiona’’ que j’entends m’indique que la première féminine n’est pas loin non plus. Je maintiens un rythme le plus soutenu possible et m’applique à rester bien concentré. Même sur ce type d’épreuve un peu bourrin la concentration a son importance.

L’arrivée est franchie. Je mets tout de même quelques minutes à reprendre mon souffle.

Je redescends avec Manu. On a le temps de refaire la course. Il pleuvine et la température est bien fraiche.

De retour à La Vieille Ferme on a juste le temps de se changer et d’assister à la remise des prix. Comme prévu Kilian s’est montré le plus rapide et gagne à nouveau cette manche. Chez les filles Fionna devance Axelle. La 3ème manche dans 15 jours sera décisive pour le chalenge.

Après un buffet 4 étoiles à La Vieille Ferme on rejoint le gite. On à remis le couvert avec un petit apéro bière caramel amande tomate crumble. Royal je vous dis.  

 

20-kv-manigod 1326 20-kv-manigod 1328

Les podiums.


 

J’ai particulièrement apprécié cette course. Belle organisation, inscription pas très chère (5€) et buffet royal.

Le parcours malgré les 300 mètres de plat dans la première reste très soutenu.

Il reste encore 2 étapes en aout. Profitez-en.


Compte rendu.

Les résultats.


Voir les commentaires

Vertical Kil – La Cheminée de la Balme - 17 juin.

19 Juillet 2011, 07:36am

Publié par yvon

Une édition bien humide.

 

Sans titre-2Le ciel est noir ce matin. Il ne pleut pas encore mais les prévisions météo pour la journée sont pessimistes.

Arrivé à Auris je récupère mon dossard. Les coureurs commencent à arriver. Toujours les mêmes têtes.

Garée juste à coté de moi sur le parking, une voiture immatriculée 05. C’est celle de Serge et Mathéo. Voilà les premières places du podium. Pour connaitre l’ordre il faudra attendre l’arrivée. On discute un moment. Mathéo me parle de ses projets à venir. Le mois d’aout va être chaud apparemment.

Un peu plus tard je rencontre Seb, le gardien d’Adèle Planchard. Lui aussi ne sera pas loin des 2 lascars précédant. La navette nous conduit jusqu’au tunnel. Durant le trajet un des organisateurs fait un petit briefing. Il nous annonce que suivant les conditions la course pourra être arrêtée au hameau de la Balme. Le risque d’orage est fort et la prudence est de mise.  

A 9 heures le départ est donné. Une petite quarantaine de coureurs s'élance sur le petit pont.

Quelques minutes plus tard la pluie s’invite à la fête. On entend même des grondements de tonnerre.

La première partie l’itinéraire remonte un bon sentier. C’est plutôt bien roulant. Je m’efforce de courir mais après la grande traversée, juste avant d’entrer dans La Cheminée la pente se redresse. J’alterne marche et course. Au hameau de La Balme la pente se calme franchement. J’ai un peu de mal à reprendre la course.  Je laisse passer Christian qui m’accompagnait  depuis le départ. Apparemment il est plus véloce.

Je négocie au mieux le kilomètre de plat a mi parcours. 3 coureurs me dépassent sans que je ne puisse tenir leur rythme.cheminee auris 1Heureusement la suite me convient un peu mieux. Les 300 derniers mètres sont très raides et j’aperçois à nouveau ceux qui m’avaient doublé juste avant. Ils forment un petit peloton de 5 coureurs. Ça devient mon objectif. Peu à peu je gagne les mètres qui me séparent d’eux.

Un peu plus haut je parviens à recoller au groupe. Le souffle est court et les quadri brûlent. Je patiente un moment derrière bien décidé à profiter de la moindre occasion pour les dépasser.

Elle se présente un peu plus haut. Le sentier fait un léger ‘’S’’  je saisis l’opportunité qui s’offre à moi et au prix d’un petit effort supplémentaire je parviens à passer.

J’aperçois le pylône de la ligne haute tension qui marque la fin de la partie raide. Au dessus il ne reste qu’une cinquantaine de mètres avant l’arrivée. Il faut relancer la machine pour en terminer.

Juste après l’arrivée la pluie redouble de violence. On arrive à la station complètement trempé.

Un petit buffet puis la remise des prix clôturent la journée. L’ambiance est familiale. Toujours très sympa cette course. A l’année prochaine.

 

Vertical Kil La Cheminée de la Balme.

 

Les résultats

Voir les commentaires

1 2 > >>