Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

Sommet de la Quarlie - Tête du Vallon - Plateau d'Emparis - 31 mai.

31 Mai 2009, 21:24pm

Publié par yvon

Par les chemins détournés.

 

A VTT depuis le barrage du Chambon il y a plusieurs façons de rejoindre le plateau d’Emparis. Les montées par Mizoen et par Besse sont très classiques. Il en existe une troisième qui l’est beaucoup moins. Depuis Besse il faut prendre la piste pastorale qui conduit à l’oratoire Saint Sébastien poursuivre par les Collets pour rejoindre les Chalets de la Quarlie. La piste se raidit pour atteindre le Sommet de la Quarlie. Une petite descente permet de souffler un peu avant le portage. En effet, la Tête du Vallon 300 mètres plus haut s’atteint à pied le vélo sur l’épaule.



Le plateau est alors à vos pieds. Ici, pas de sentier, tout juste quelques sentes. Il faut suivre son inspiration à travers les l’alpages pour descendre dans le vallon de Rachas. On arrive alors en terrain connu. Rif Tort, Chalet Josserand, col du Souchet. Le Chazelet est juste en dessous et c’est le retour à la maison. La boucle est bouclée.

Voir les commentaires

Col du Galibier - 30 mai.

31 Mai 2009, 21:23pm

Publié par yvon

La sortie à ski du matin m’ayant laissé un goût quelque peu amère, je décide cet après midi d’aller faire un tour à VTT pour voir ou en est le déneigement du Galibier. Le Lautaret est un bon échauffement. Au col j’hésite un peu à poursuivre. Le ciel est bien sombre et il y a de gros nuages noirs sur les 3 Evêchés. Je franchis néanmoins la barrière qui ferme la route. C’est agréable de pédaler lorsque les cols sont fermés. La route appartient aux cyclistes. On peut admirer le paysage sans contrainte.



Je pensais atteindre le tunnel sans souci mais 3 kilomètres sous le col la route n’est plus déneigée. Seul un ratrac est passer faire la trace pour la fraiseuse. Je pousse le vélo sur une centaine de mètres avant de pouvoir à nouveau monter dessus. En bordure de route il y a par endroit une petite zone sèche qui permet de rouler.



Finalement après diverses acrobaties sur les névés je rejoins le col. D’autres cyclistes arrivent depuis la Maurienne. Sur ce versant la route est ouverte jusqu’au tunnel.

Je passe quelques vêtements secs pour la descente. Le ciel est toujours aussi noir mais me laissera le temps de rentrer à La Cime.

Voir les commentaires

Pic du Petit Rochebrune - 30 mai.

31 Mai 2009, 21:06pm

Publié par yvon

Lorsque j’étais passé ici il y a quelque temps, j’avais été frappé par les quantités de neige. En trois semaines ça a bien fondu. Le hameau est quasiment désert. Il n’y a qu’une voiture sur le parking. Depuis les Fonts il me faudra 300 mètres de portage pour atteindre la neige.

Des traces de pas dans la boue m’indiquent qu’il y a du monde devant moi. Je ne me suis pas trompé, un peu au dessus, vers la petite moraine j’aperçois deux personnes. Je trouve que je me rapproche rapidement d’eux. En fait ils redescendent. Ce n’est que lorsque j’aurai rejoins la neige que je comprendrai leur demi tour. Le manteau neigeux est complètement détrempé. A pied ça enfonce sur toute l’épaisseur. C’est à peine mieux à skis. Je décide néanmoins de continuer. Si la descente promet d’être immonde, au moins je ferai une petite balade.



Comme si ça ne suffisait pas, un épais brouillard enveloppe désormais la montagne. Je ne sais plus où je suis et comme je ne connais pas ce secteur ça risque d’être chaud pour trouver le sommet. Petit coup d’œil à l’alti et à la carte. Je dois me trouver sur le replat du Clot des Thures. En gardant une progression ascendante je devrais bien à un moment ou à un autre rejoindre l’arête sommitale. C’est un peu stressant. Et puis subitement, une centaine de mètres sous la crête j’ai droit à une petite éclaircie. Nickel, je suis sur la bonne voie. Le sommet est à porté de mains. Je l’atteins à pied.



Je m’engage rapidement dans la descente de peur d’être à nouveau pris dans le brouillard. Comme prévu la neige est abominable. Il faut chercher les passages ou ça enfonce le moins et tenter un virage. Ça ne réussit pas à tous les coups et je me retrouve plusieurs fois la tête dans la neige. Dans ce genre de situation, on a hâte d’en finir et c’est avec joie que je rejoins les prairies.

Voir les commentaires

Les coteaux de Malhivert - 28 mai.

28 Mai 2009, 15:31pm

Publié par yvon

Reprise des sorties du midi avec les collègues de travail. Ça faisait pas loin de 2 mois que je n’avais pas roulé avec eux.

On part pour le tour classique sur les petites bosses des contreforts du Vercors. On rajoute même quelques kilomètres en direction de Saint Ange.


Au retour, le col de Comboire avec un fort vent de face fait mal aux jambes. Dernière montée jusqu’à Bel Air et le tour est joué.

 

Voir les commentaires

Plateau du Peuil - 27 mai.

28 Mai 2009, 15:30pm

Publié par yvon

Parti à l’origine pour une petite sortie après taf, je me retrouve finalement dans la montée du Peuil. La température est fraiche, mais idéale pour pédaler en côte. Arrivée sur le plateau, je poursuis mon chemin sur les pistes forestières du bois des Chaumes.



C’est le genre de sortie où en semaine on est sûr de ne pas rencontrer beaucoup de monde.

Voir les commentaires

Les grottes du Vercors - 25 mai.

25 Mai 2009, 21:26pm

Publié par yvon

Découverte.

 

C’est un collègue spéléo qui m’avait parlé il y a une vingtaine d’années de l’existence de cette grotte.

Située dans les falaises du Vercors, juste en face de la maison. J’ai souvent scruté aux jumelles pour essayer d’en trouver l’entrée.

Et puis un jour je me suis décidé à aller voir d’un peu plus près. Après avoir longé les falaises pendant un long moment il a fallu que je me rende à l’évidence. Ce n’est pas aujourd’hui que j’allais trouver la fameuse grotte. Je suis rentré déçu à la maison.


Quelque semaine plus tard, j’observe minutieusement la carte. Ce qui m’avait toujours échappé devenait évidant. Là, un petit sentier était marqué sur l’IGN.

En fin d’aprem je me rends sur place. L’approche est courte, en peu de temps je trouve le minuscule sentier. Pas étonnant qu’il m’est toujours échappé. Et puis un peu plus loin il devient mieux tracé. Il serpente dans les buis, parfois surplombe une falaise. Au détour d’un virage il faut le quitter et monter droit dans une raide pente. Je butte subitement sur les falaises, les longent un moment et soudain la grotte apparaît. Il faut faire quelques pas d’escalade pour la découvrir. Une corde en facilite l’accès.


Le plus étonnant est de trouver une cabane au pied de la falaise. La construction semble récente. Sans doute l’œuvre d’un spéléo ou un solitaire. A l’intérieur il y a un petit  ‘’livre d’or’’ qui raconte l’histoire du coin.

 

Je n’en dis pas plus. A vous de découvrir…

Voir les commentaires

Plateau d'Emparis - 24 mai.

24 Mai 2009, 21:37pm

Publié par yvon

Hors des sentiers battus.

 

Sur le plateau d’Emparis il est toujours possible de trouver des petites variantes. Le relief peu tourmenté offre une multitude de possibilités pour peu qu’on prenne le temps d’observer la montagne. En effet, dans le temps tous les vallons étaient reliés les uns aux autres par de petites sentes. Aujourd’hui, elles sont très peu utilisées et tendent à disparaitre du paysage. Seuls les bergers les utilisent encore.


 

La variante que je choisis aujourd’hui passe par le col des 30 Combes. Depuis le Cairn il suffit de poursuivre jusqu’au col en passant sous l’Agnelé puis par un grand mouvement tournant passer sous la tête de Vallon pour redescendre dans le Rif Tort. Toute cette partie se déroule quasiment hors sentier et il faut bien ouvrir les yeux pour trouver les meilleurs passages permettant de rester sur le vélo.

La suite de mon parcours est des plus classique. Je rejoins le GR 54 pour redescendre sur Besse. Cette partie est toujours aussi plaisante. La seule difficulté de ce sentier consiste à slalomer entre les randonneurs. Une fois en bas il reste à remonter sur le plateau.


 

Pour rentrer à la maison je dois à présent passer le col du Souchet. La fonte des neiges a énormément fait grossir les torrents et je dois me mouiller les pieds pour franchir le Rif Tort. Ensuite les névés encore présents m’obligent pas mal de portage. Passé le col les surprises sont finies et je peux rejoindre la Cime sans encombre.

 

 

Voir les commentaires

Côte Rouge - 23 mai.

24 Mai 2009, 21:32pm

Publié par yvon

Repérage.

 

Juste au dessus de la Cime, le sommet de la Côte Rouge permet une vue dégagée vers le plateau d’Emparis.


Je projette demain de faire un tour à VTT dans ce secteur et je voudrai connaitre l’enneigement sur le plateau. Me voila donc partis pour une petite balade au dessus de la maison. Toute la descente du col du Souchet semble bien sèche. Le vallon de la Buffe jusqu’au Cairn ne devrait pas poser de problème non plus. La seule incertitude concerne le Rif Tort et la remontée au col du Souchet. Bon on verra demain.

Voir les commentaires

Col de l'Izoard - Tour en Queyras - 23 mai.

24 Mai 2009, 21:28pm

Publié par yvon

Briançon, Guillestre, La Casse Déserte,

Col de l’Izoard, Briançon.

 

La sortie commence mal. Peu après La Roche de Rame je casse un rayon et me retrouve avec la roue arrière complètement voilée. Même en ouvrant complètement le frein la jante frotte sur les patins. Bon ce n’est pas ça qui m’arrêtera aujourd’hui.


 

Guillestre, on entre de plain pied en Queyras. Pédaler dans un tel décor est un privilège.

Un peu après la Combe du Queyras la route tourne sur la gauche pour rejoindre Arvieux. Les premières rampes sévères commencent. Passé Brunissard il reste 7 kilomètres pour rejoindre l’Izoard. La pente ne faiblit pas. Heureusement la petite descente après la Casse Déserte permet de récupérer un peu. Juste sous le col la route serpente entre les névés. L’hiver a été très enneigé ici.


On franchit le col presque sans s’en rendre compte. La pente s’inverse, il n’y a plus qu’à rejoindre Briançon.

Voir les commentaires

Les Mines du Grand Clot - 22 mai.

24 Mai 2009, 21:20pm

Publié par yvon

Je ne suis pas particulièrement accro aux via ferrate mes celle des Mines du Grand Clot a une saveur particulière. Quelque  soit le passage dans lequel on se trouve on est en permanence exposé à la présence de La Meije. On a régulièrement envie de se retourner pour observer la Montagne Magique.


La récompense se passe au sommet. La vue se dégage et on peut enfin admirer la montagne sous toutes ses coutures.


Il ne reste plus qu’a profiter des alpages verdoyants du plateau d’Emparis pour rejoindre le Chazelet. De gros nuages noirs à l’horizon me font presser le pas. En arrivant à la maison je prends les premières gouttes.

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>