Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

Glacier Lombard - 28 aout.

30 Août 2010, 10:32am

Publié par yvon

Journée portage.

 

J’ai vite compris que je n’irai pas plus haut. Le glacier Lombard est en glace vive.

J’ai un instant espéré qu’il y aurait un peu de gravier pour augmenter l’adhérence. Perdu. Déjà à pied sur la glace j’ai du mal à tenir debout. Le demi-tour s’impose. Je suis quand même monté sur le vélo. Les sensations ne sont pas agréables : Malgré la faible pente j’ai constamment  l’impression que ma roue arrière peut passer devant ma roue avant…

 

glacier lombard 002

 

 Flashback.

7 heures du mat à La Cime. Les 3 Evêchés sont dans la poisse. Pas besoin d’être devin pour imaginer  qu’il doit en être de même pour tous les sommets dominant le cirque du Goléon.

J’enfourche néanmoins mon vélo. On verra bien là-haut. Je pédale jusqu’à Valfroide. Juste ce qu’il faut pour me réchauffer avant d’attaquer le portage. J’apprécie d’avoir un vélo léger. Finalement à part l’encombrement, je porte à peu prêt le même poids qu’un randonneur à pied.

 

glacier lombard 010

 

Arriver au lac le temps ne s’est pas trop amélioré. Je remonte sur le vélo jusqu’au refuge Carraud. Mon objectif est juste en face. Je ne vois pas le sommet de la pointe Salvador mais le col des 3 Pointes est visible à travers les nuages. Je ne me rappelais pas que le terrain était autant caillouteux. Vers 2800 mètres dans les pentes du Grand Verdillon il faut se rendre à l’évidence : Ça ne sera pas beaucoup cyclable à la descente. Premier but du jour.

Direction le col Lombard. J’y arrive en plein brouillard. Difficile de prendre les meilleures options pour la descente tellement la visibilité est réduite. Je m’en tire tout de même assez bien mais reste un peu sur ma faim. C’est la deuxième fois que je fais ce col à VTT (la première fois il y a bien longtemps) et même si ça passe pas mal sur le vélo je n’ai pas trouvé cette descente très intéressante.

Tant qu’à porter le vélo, autant exploiter la situation. Je décide d’aller voir du côté de l’aiguille occidentale de La Saussaz. Je pense que la partie finale peut passer à vélo. Certes ça ne doit pas être une descente de rêves mais l’idée me plait néanmoins.

 

glacier lombard 012

 

Au pied du glacier je rejoints un groupe de randonneurs. Ils sont en train de chausser les crampons. On échange un bref salut. Je sens à leur regard un peu d’étonnement. Ils doivent sûrement me prendre pour un hurluberlu, pas un mot de plus, la conversation s’arrête là.

Le glacier est en glace vive. Il n’y a pas beaucoup de pente pourtant j’ai du mal à tenir debout. Si j’insiste je risque de me mettre sur le toit. Ça ferait désordre. La solution serait de rejoindre la rive gauche du glacier est de passer dans les rochers mais de toutes façons ça ne passera pas en descente. Deuxième but du jour.

 

glacier lombard 019

 

Je joue les équilibristes pour me mettre en selle. Impossible de toucher aux freins. C’est avec un certain soulagement que je retrouve la moraine. Malgré quelques passages non cyclables la descente reste correcte. J’apprécie mon semi rigide qui permet de toujours bien positionner le vélo. Sur ce type de terrain un tout mou est bien trop pataud à mon goût. Il permet juste de passer plus vite.

De retour au refuge Carraud je remets le bike sur le dos (encore) pour passer le Cruq des Aiguilles.  Les sentiers à vaches pour rejoindre le Signal de La Grave demandent un dernier effort. C’est avec plaisir que j’arrive au sommet pour finir mon périple par la belle descente du col des Plagnes.

Voir les commentaires

Saint Nizier - Voie du tram - 25 aout.

27 Août 2010, 11:21am

Publié par yvon

Ça faisait un moment que je n’avais pas fait une sortie avec le Yeti.  Rendez-vous à la maison à 16h30 pour une virée en VTT. La montée à Saint Nizier  par la voie du tram est au programme.


saint niz 004

Au fil des kilomètres la température baisse un peu. C’est bien appréciable car dans la vallée c’est la fournaise.

Nous sommes redescendus par l’itinéraire classique  de la Tondeuse. De retour en vallée la température n’avait pas beaucoup chuté. On était mieux là-haut.

 

Voir les commentaires

Tour du Plateau d'Emparis - 22 aout

25 Août 2010, 11:46am

Publié par yvon

 

Je viens souvent faire cette épreuve. La course (qui n’en est pas une) se passe à 2 pas de la maison et je connais le parcours par cœur. Cette année c’est déjà la quatorzième édition de l’épreuve.

Les premières années cette course faisait partie de la coupe de Provence VTT. Le niveau était assez relevé. Depuis quelque temps c’est une simple randonnée avec un départ groupé. Même s’il n’y a pas de classement officiel on trouve toujours à se tirer la bourre si on le désire.


Image2

Le départ est souvent assez rapide. Il faut tout d’abord faire un aller retour jusqu’à Valfroide. Les ardeurs sont vite calmées vers le huitième kilomètre où il faut négocier la raide montée des Clots. Ça ne dure pas très longtemps heureusement.  On a ensuite le privilège de rouler sur le sentier de l’ardoisière (mal défini sur les cartes) qui fait face à La Meije.

Après la traversée du Chazelet on se retrouve sur l’itinéraire classique qui conduit à La Buffe.  Le petit portage qui permet de rejoindre le vallon du Rif Tort est diversement apprécié. On peut bien voir la différence qu’il existe entre une simple rando vtt et une ambiance course. Le sympathique portage dans les alpages se transforme parfois en chemin de croix. Porter son vtt est une chose difficile. Vouloir aller vite avec son vélo sur le dos l’est encore plus.


tour du plateau d'emparis 003tour du plateau d'emparis 004


Une fois là-haut on retrouve un terrain plus facile. Il ne reste qu’à négocier la montée au Souchet -où un petit ravito nous attend- puis à boucler par les lacs.

Après la belle descente par le Clot Raffin il faudra avoir gardé un peu d’essence pour la remonter sur leu Chazelet. Gare à la panne sèche dans les 100 derniers mètres…

Voir les commentaires

Pic du Mas de La Grave - 21 aout.

23 Août 2010, 15:23pm

Publié par yvon

8 heures à la Cime.

Avec Guillaume et Nico nous abandonnons l’idée d’un tour un peu plus ambitieux. On a des doutes sur la roulabilité du parcours et comme Guitoune ne connait pas encore le plateau d’Emparis on se rabat sur cet objectif. L’aventure sera pour un autre jour…

Une demi-heure plus tard on est dans l’ambiance. La piste qui rejoint Les Clots finit de nous réveiller. La montée est rude mais le sentier de l’ardoisière qui lui fait suite vaut son pesant d’or. Ça aurait été dommage de le louper. On reprend l’itinéraire classique pour rejoindre la baraque de la Buffe. Petit portage avant de remonter sur les vélos en direction du chalet de Rachas. Sans être très raide, le sentier demande quand même de s’employer.

 

pic du mas de la grave 004

 

La suite est évidente. Il n’y a qu’à lever les yeux, le pic du mas de la Grave est juste au dessus. Six cents mètres de portage nous en séparent. Une bagatelle. A cent mètres du but on abandonne les bikes pour rejoindre le sommet.

 

pic du mas de la grave 005

 

Un peu plus tard nous sommes de retour aux vélos. Les premiers virages dans les schistes sont un peu tendus. La pente est raide et mieux vaut éviter de s’en prendre une. Guitoune nous montre toute sa technique. Il a encore de beaux restes de son passé de trialiste.  Son semi rigide avec une fourche d’un autre âge ne semble pas lui poser de problème. Peu importe le vélo pourvu qu’on ait l’ivresse.

 

pic du mas de la grave 010pic du mas de la grave 013

 

Un peu plus bas le terrain devient lisse. Le single est propre, peut être un peu trop. On finit ‘’straight down’’ dans les éboulis. Comme le dit Guillaume «faut laisser le sentier en état pour les randonneurs ».

On rejoint ensuite le GR pour descendre sur Besse. J’ai l’impression que ce sentier est de plus en plus large. On peu doubler quasiment partout.

 

pic du mas de la grave 016

 

On a un instant été tenté d’aller boire une bière à Besse. A l’unanimité il a été décidé d’attendre notre retour à La Cime pour se désaltérer. Le choix a été judicieux.

 

pic du mas de la grave 018

 

Arrivé sur le plateau la montée vers le col du Souchet nous a paru plus raide qu’à l’accoutumée. Nico a eu la bonne idée de crever (pas lui, son pneu) juste avant d’arriver au Chazelet.

On a fini comme prévu : Bière et pates à volonté.

Voir les commentaires

Lac du Goléon - 20 aout.

23 Août 2010, 15:21pm

Publié par yvon

Le temps est un peu pluvieux cet après midi. Je profite d’un moment plus calme pour une petite montée à pied au lac du Goléon.  Comme d’hab je fais l’approche en vtt jusqu’à Valfroide puis en trottinant jusqu’au lac. Le sentier est par endroit bien raide et les bâtons sont les bienvenus.

 

lac du goleon 003

 

Les sommets alentour sont dans les nuages.  La pluie ne me laissera pas le temps de finir ma descente et c’est sous les gouttes que je rentre à La Cime.

Voir les commentaires

Le Moucherotte - 18 aout.

19 Août 2010, 10:03am

Publié par yvon

 

Ha ces jeunes...

 

J’aime bien cette balade au Moucherotte en VTT. On est à deux pas de la ville et ça permet de rouler sur un parcours assez sympa. L’itinéraire est toujours bien roulant même si parfois la piste venant du stade de neige est bien caillouteuse.

 

  le moucherotte 003-copie-1

 

Lorsque je m’engage sur le chemin qui rejoint le gite des Allière, Michel me demande :

Pourquoi on ne prend pas la route.

Parce qu’on fait du VTT

Ça roule quand même mieux la route non ?

 

 No comment. Ha ces jeunes, ils veulent toujours faire au plus simple.

 

le moucherotte 013

 

On arrive au sommet dans la grisaille mais la montagne est pour nous seuls. On n’a pas rencontré âme qui vive durant toute la descente.

Voir les commentaires

Fort du Saint Eynard - 17 aout.

17 Août 2010, 15:08pm

Publié par yvon

Reprise des sorties du midi.

 

saint eynard 003

 

Pour aujourd’hui ça sera une montée tranquille au fort du Saint Eynard.

Voir les commentaires

Vertical du Mirantin - 14 aout.

16 Août 2010, 00:45am

Publié par yvon

 

Sur les improbables sentiers du Beaufortain.

 

Le parcours.

Après avoir participé à pas mal de Vertical Kil  je pensais avoir une petite idée de ce qui m’attendait. Et bien non ! Le parcours du Vertical du Mirantin ne ressemble à aucun autre. 

Thierry a tracé un  itinéraire à l’image de son personnage. Rude et rustique. Le terrain est abominablement raide dans la première partie. Le cheminement remonte le long d’un torrent. Il faut parfois lever les jambes bien haut, à la limite du raisonnable. Passé le premier tiers une petite descente technique permet de rejoindre un vallon. Ce passage est équipé d’une corde. La suite devient plus humaine. La pente est un peu moins raide et le champ de vision s’ouvre un peu. On se retrouve dans les alpages sous le Mirantin. On passe juste devant le chalet du berger du beaufortain. Reste un dernier faux plat avant le coup de cul final  qui permet de rejoindre le sommet un peu en dessous de La Legette.

  vertical du mirantin 013

 

Veille de course.

Après le traditionnel plat de pates au gite La Tanière, la nuit est réparatrice.

 

 vertical du mirantin 006 vertical du mirantin 015

 

La course.

Soixante dix coureurs sont  sur la ligne de départ. Le niveau général est plutôt relevé. Outre Kilian Jornet vainqueur l’an dernier ,  Il y a quelque uns des meilleurs spécialistes de la discipline. Quelques trailleurs de renom ainsi qu’un groupe de jeunes fondeurs de bon niveau complètent le plateau. Peu après 9 heures le départ est donné. Il faut tout de suite trouver sa place car le sentier est étroit et il est difficile de doubler. A ce petit jeu j’y laisse quelques plumes dans la bataille. Heureusement après vingt minutes de course tout le monde a trouvé sa place. Sur ce type d’épreuve les positions sont vite établies. Au 500 mètres un contrôleur m’annonce mon temps : 26’15’’. Pas top mais au vu de ma forme actuelle je m’en contente. J’espère juste ne pas avoir un coup de mou comme à Chamechaude il y a quelques jours. Par endroit le brouillard nous enveloppe donnant à la course une ambiance particulière.  J’ai un petit coup de moins bien un peu après la mi-parcours. Je m’en rends compte à la qualité de mes appuis. De plus je me retourne régulièrement pour voir où se trouvent ceux qui sont juste derrière moi. C’est en principe mauvais signe. J’essaie de me concentrer à nouveau. Ça marche quelques instants mais bien vite je me retourne à nouveau. Une centaine de mètres sous le sommet je parviens à trouver mon second souffle. Ouf, il était temps. La ligne d’arrivée franchit on encourage les suivants. On échange nos impressions.

 vertical du mirantin 010

 

Après la course.

On se retrouve au chalet d’alpage de Thierry. Les vêtements secs sont bien appréciés tout comme le repas d’après course. C’est sûr, l’année prochaine on reviendra en beaufortain.

 

Les résultats 

   

Voir les commentaires

Saint Nizier - 12 aout.

13 Août 2010, 11:16am

Publié par yvon

Le repos du guerrier.

 

J’avais un peu peur de trouver la montée difficile avec cette méforme actuelle. Finalement au fil des kilomètres je me suis senti de mieux en mieux.

 

saint nizier 003

 

Certes je ne suis pas monté très vite mais les sensations étaient correctes et j’avais plaisir à rouler. En tous cas la forme était bien meilleure qu’hier.

Voir les commentaires

Chamechaude - 11 aout.

12 Août 2010, 14:30pm

Publié par yvon

Je l’ai trouvé bien difficile cette montée à Chamechaude. Je ne sais pas si c’est à cause de la chaleur ou du manque de sommeil toujours est-il qu’elle m’a paru bien longuette.

Je voulais faire un petit test avant la course de samedi, le moins que l’on puisse dire c’est que je ne me suis pas rassuré. Bref, ça sera un autre jour…

 

chamechaude 001

 

Monter ‘’dré dans l’pentu’’ quand les jambes ne sont pas là devient vite fastidieux. J’aurai mieux fait de rester sagement sur le sentier.

Voir les commentaires

1 2 > >>