Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog la-haut

Crête des Sauvages – Cime de La Valette – Col des Quirlies – 19 février.

22 Février 2011, 20:43pm

Publié par yvon

Changer son fusil d’épaule.

 

 Plutôt que d’attendre d’hypothétiques bonnes conditions de neige on a préféré modifier le programme de l’hiver. Les projets murit longtemps à l’avance tombent à l’eau les uns après les autres. On étale les cartes sur la table pour imaginer de nouveaux tours. C’est du côté des Grandes Rousses que notre choix s’est porté.

Au départ du Perron on commence d’abord par 200 mètres de portage. Vers 1900 mètres d’altitude l’enneigement devient bien meilleur mais le long vallon du Ferrand reste désespérément plat.

 

P1000714

Vallon du Ferrand.

Arrivé à Pierre de l’Oiseau la pente prend enfin quelques degrés. On grimpe sur la Crête des Sauvages. On ne peut pas dire que l’on soit gêné par le monde dans ces lieux.

 

P1000718

Sous la Crête des Sauvages.

Le versant oriental des Grandes Rousses est resté relativement préservé. Seules quelques pistes d’alpage sont régulièrement entretenues. Sinon aucune route ne vient dénaturer l’endroit. D’aucun diront que l’on voit parfois des hélicos récupérer des skieurs venant de l’Alpe d’Huez. Certes, les faits sont bien réels. Je ne suis pas pour ce genre de pratique mais je me pose parfois quelques questions. Où se trouve la limite acceptable ? Entre le zéro tourisme et une exploitation à outrance de la montagne il y a surement quelque chose. A chacun de fixer des limites mais je pense qu’il serait mal venu d’être trop moralisateur. Avec nos loisirs de riches (ski, vtt…) on n’est peut-être aussi pas loin des limites acceptables. A méditer.

 

19-cime-de-la-valette-0093.JPGArrivée à la Crête des Sauvages.

La petite descente qui nous permet de rejoindre le ruisseau de la Valette nous gratifie d’une bonne poudreuse.

 

19-cime-de-la-valette 0103

Descente vers le Ruiseau de la Valette.

Malheureusement elle n’est pas très longue et il faut bien vite remettre les peaux. Au dessus, la Cime de la valette marque la moitié de notre parcours. L’essentiel du déniv est fait mais la distance qu’il nous reste pour rentrer est encore bien longue. Sur les versants nord la neige est restée bien froide et c’est à nouveau dans une neige légère que nous descendons sur le glacier de Saint Sorlin.

 

19-cime-de-la-valette 0113Descente sur le glacier de Saint Sorlin .

On aperçoit quelques skieurs qui se dirigent vers le pic de l’Etandard.

 

19-cime-de-la-valette 0114Descente sur le glacier de Saint Sorlin .

Une longue traversée ascendante nous conduit au col des Quirlies.

 

19-cime-de-la-valette 0120

Nico se croit pousser des ailes .

On retrouve les versants ensoleillés pour le voyage retour. Encore une petite manip pour remonter au Râteau des Rousses et il ne reste plus qu’à tirer plein sud pour parvenir au plateau des Sablats.

 

P1000740

Descente finale .

On se retrouve à l’aplomb du Perron où une fine langue de neige dans les éboulis nous conduit à notre point de départ. On n’a quand même quitté les skis par endroit pour franchir des ravines entièrement déneigées.

 

P1000742Arrivée skis aux pieds.

Commenter cet article

doune 01/03/2011 10:56



la différence entre le ski de rando et l'heliportage, c'est l'effort réalisé pour faire une ou deux descentes qui resteront en mémoire, et aussi le bilan carbone... 


 



Dany 24/02/2011 14:41



"La limite entre le mal et le bien est aussi mobile et instable qu'un sentier de crête en craie fondante" (Stefan Zeromski).


Jolie sortie pour les Grenoblois ! Photos de qualité.... réussi l'envol de Nico ?


Bisous